Maladie d’Alzheimer : les bienfaits partagés de l’accueil de jour

avatar badge

UTILE ()

Article rédigé par Olivier de Ladoucette, Président de la Fondation pour la recherche sur Alzheimer, Lundi 29 janvier Consulter son profil complet

A mille lieues d’une simple « garderie », l’accueil de jour est un véritable lieu de vie et de soins pour le malade Alzheimer. C’est aussi un espace de soutien et une précieuse opportunité de répit pour ses aidants.  

La France compte 1 866 structures d’accueil de jour. Elles sont dans leur grande majorité rattachées à un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Les autres sont des entités indépendantes, souvent associatives. 
 
Leur mission ? Prendre en charge le malade Alzheimer pour une demi-journée ou pour la journée entière, une ou plusieurs fois par semaine. Cette prise en charge est réalisée par une équipe de professionnels spécialisés, qui anime et encadre des activités variées. Selon les structures, il peut s’agir d’ateliers mémoire, dessin, chant, lecture, jardinage ou encore cuisine, de danse, de gymnastique ou de relaxation, de sorties culturelles ou festives. Des entretiens individuels avec un psychologue sont également proposés par près de sept accueils de jour sur dix.  

Thérapeutique à double titre 

L’objectif global est de favoriser le bien-être autant que de stimuler les facultés physiques et cognitives du malade Alzheimer pour ralentir leur déclin, et lui permettre de rester le plus longtemps possible à domicile.

Sortir de chez soi et côtoyer d’autres personnes dans le cadre d’un accueil de jour favorise le maintien du lien social, souvent mis à mal par la maladie. Rompre son isolement, c’est essentiel pour le malade Alzheimer.
 
C’est tout aussi indispensable pour ses aidants, à qui l’accueil de jour permet aussi de dégager du temps rien que pour eux. Une pause bienvenue pour des proches souvent au bord de l’épuisement, voire déjà à bout. De nombreuses structures d’accueil de jour proposent également un accompagnement spécifique pour les aidants : réunions d’information, formations, entretiens psychologiques individuels, groupes de discussion… Certaines intègrent même une plateforme dédiée, dite « d’accompagnement et de répit des aidants ». 

Bon à savoir 
 

  • Les 1 866 structures d’accueil de jour ont une capacité totale de 14 260 places sur l’ensemble du territoire. Leurs coordonnées sont recensées sur le site Internet www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr, à la rubrique « Rechercher dans l’annuaire ». 
  • Près de 9 structures d’accueil de jour sur 10 assurent le transport du malade Alzheimer depuis son domicile, avec leurs propres véhicules ou via un prestataire. 
  • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) peut contribuer à financer l’accueil de jour, avec un complément possible de la caisse de retraite, de la mutuelle ou de l’assurance et de certaines communes.

Sources : Fondation Médéric Alzheimer, Ministère des solidarités et de la santé, France Alzheimer

 

Mots clés : Maladie d'Alzheimer
Cet article vous a-t-il semblé utile ?

UTILE ()

aidant a trouvé cet article utile
Un avis sur cet article ? Un conseil à partager ?
Venez en discuter avec les membres de la communauté
Ils en parlent sur le site
LES ARTICLES EN RELATION
LES DISCUSSIONS EN RELATION
    Les questions en relation
    Poser une question

    Vous avez besoin de conseils sur un sujet précis ? Les aidants de la communauté sont là pour vous aider

    Merci votre question a bien été enregistrée.

    Elle sera publiée afin d'etre visible par les autres membres de la communauté.

    Nous espérons que ceux-ci pourront vous apporter les réponses dont vous avez besoin