Vacances avec un proche atteint de la maladie d’Alzheimer : et pourquoi pas ?

avatar badge

UTILE ()

Article rédigé par Olivier de Ladoucette, Président de la Fondation pour la recherche sur Alzheimer, Lundi 26 février Consulter son profil complet

Envie ou besoin de larguer les amarres le temps d’une escapade bien méritée avec votre conjoint ou votre parent atteint de la maladie d'Alzheimer ? Des solutions adaptées peuvent vous aider.

Les aidants des personnes atteintes d’une maladie d’Alzheimer sont près de 48% à se dire fatigués. Sans compter ceux qui sont éreintés, mais ne se l’avouent pas...

Par manque de moyens ou par peur de déstabiliser leur proche, la plupart ne prennent pas de vacances. Ce serait pourtant l’occasion de vraiment se reposer et de prendre de la distance avec les petits et grands soucis du quotidien.

Anticiper avant, se faire aider pendant

Cependant, partir sur un coup de tête, sans préparation ou presque, pourrait s'avérer aussi déstabilisant qu’angoissant pour la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Mieux vaut prendre le temps de préparer le séjour avec l'aide de son médecin, qui pourra conseiller sur les modalités pratiques à adopter : lieu, durée, activités, aidants éventuels...

Certains peuvent compter sur des soutiens solides (amis, famille) susceptibles de les accompagner sur place, ou même de les accueillir chez eux pour des vacances.

Ceux qui ne souhaitent pas solliciter leurs proches ou qui sont isolés peuvent opter pour l’un des nombreux séjours de vacances dédiées aux duos aidant–aidé, proposés à petits prix par différentes structures. Ainsi, l’association France Alzheimer organise par exemple des séjours dans des centres adaptés où des bénévoles formés s’occupent sur place de la personne malade.

Vacances Répit Familles accueille sur l’un de ses sites, en Indre-et-Loire, des séniors de plus de 60 ans en perte d’autonomie et leur entourage.

La fondation UTB-Petits frères des pauvres organise pour sa part des séjours de répit pour les malades jeunes et leurs aidants.

Les stations Bourbonne-Les-Bains et à Cambo-les-Bains proposent quant à elles des cures thermales pour malades Alzheimer et leurs proches.

Enfin, des séjours de groupe « Senior en vacances » sont proposés par l’Association Nationale des chèques vacances.

Des batteries rechargées

Cette dernière a menée l’enquête en 2015 auprès d’aidants familiaux qui ont participé à ses séjours. A l’issue de leurs vacances, ils ont été 85% à se déclarer reposés sur le plan physique, 89% sur le plan moral, et 77% à considérer cette pause comme aussi bénéfique pour eux-mêmes que pour leur proche malade.

En 2008, une étude (*) avait déjà pointé les atouts de vacances comportant des activités et des interventions partagées par des hommes atteints de démence et leurs conjointes, avec des effets bénéfiques immédiats et à distance (jusqu’à trois mois plus tard) sur la santé, physique comme psychique.

 

(*) Wilz G, Fink-Heitz M, Assisted Vacations for Men With Dementia and Their Caregiving Spouses: Evaluation of Health-Related Effects. Gerontologist. 2008 Feb;48(1):115-2

 

Cet article vous a-t-il semblé utile ?

UTILE ()

soyez le premier à voter utile
Un avis sur cet article ? Un conseil à partager ?
Venez en discuter avec les membres de la communauté
Ils en parlent sur le site
LES ARTICLES EN RELATION
LES DISCUSSIONS EN RELATION
    Les questions en relation
    Poser une question

    Vous avez besoin de conseils sur un sujet précis ? Les aidants de la communauté sont là pour vous aider

    Merci votre question a bien été enregistrée.

    Elle sera publiée afin d'etre visible par les autres membres de la communauté.

    Nous espérons que ceux-ci pourront vous apporter les réponses dont vous avez besoin