FILTRES

Affinez vos contenus en les filtrant selon les thèmes et sous-thèmes de votre choix

FILTRES

Affinez vos contenus en les filtrant selon les thèmes et sous-thèmes de votre choix

Valider les filtres

Des idées de lecture pour vous et vos proches

Des idées de lecture pour vous et vos proches

Noël sera bientôt là ! Vous cherchez des idées de cadeaux ? Pourquoi ne pas offrir des livres sur le thème de la vieillesse dans toute sa splendeur ? Voici une bibliographie non exhaustive. Des histoires de vie de vieux et de vieilles, des romans pleins d’amour, d’humour, de dérision aussi. Un regard positif mais aussi réaliste, parfois décalé sur nos parents et sur nous aussi, leurs enfants… 

« Mémé dans les orties », D’aurélie Valognes 

Ferdinand, 83 ans, solitaire et bougon, s’ennuie à ne pas mourir. Son seul amour : sa chienne. Il vient d’emménager dans un immeuble rempli de vieilles dames aux cheveux couleur pêche ou lavande, qui passent leur temps à jouer aux cartes autour d’une tasse de thé, et fait tout pour les éviter. La concierge l’a pris en grippe. Entre eux, c’est la guerre et tous les coups sont permis ! Mais Béatrice, sa vieille voisine, et la petite Juliette qui vit au-dessus, vont changer le cours de sa vie. Un roman réjouissant, drôle et émouvant, pour les petits et les grands. 

« Mémé dans les orties », aux éditions Michel Lafon 

« Les sœurs Robin », D’Yves Viollier

Deux sœurs octogénaires, des « vieilles filles » comme l’on disait avant, voient leur quotidien bousculé lorsqu’un projet de rénovation du quartier prévoit la démolition de la maison dans laquelle elles ont toujours vécu. C’est la rébellion ! Débute alors un « road-movie » au volant de leur vieille 4L, ponctué de rencontres, de souvenirs, de mensonges, de non-dits, de jalousie… Mais leur caractère (très affirmé) et leur sens de l’humour les aideront à sortir de l’impasse. Drôle et émouvant. 

« Les sœurs Robin », aux éditions Robert Laffont 

« Bartali ZIG ZAG », de Gérard Allé 

« Jeune ou vieux, tout se passe dans la caboche ! » Ex-coureur cycliste teigneux et grincheux, Bartali réalise qu’il a vieilli. Ça a commencé par la tête qui s’embrouille. Il se sent un peu dans les nuages, dans le vague, à côté de ses pompes… Puis, ce sont les souvenirs qui se rappellent à lui. Une histoire de vie avec ses hauts et ses bas. Des personnages hauts en couleur composent cette histoire pleine de dérision.  

« Bartali Zig Zag », aux éditions Baleine 

« Tu comprendras quand tu seras grande », de Virginie Grimaldi

Julia, jeune psychologue, vient de prendre un poste à la maison de retraite Les Tamaris. Elle qui n’aime pas les vieux ! Une fois sur place, elle est gauche et ne sait pas comment appréhender ses pensionnaires. Pourtant, au fil des pages, ces derniers vont lui donner de vraies leçons de vie, d’amour et d’amitié. Un beau roman drôle et optimiste.  

« Tu comprendras quand tu seras plus grande », aux éditions Fayard 

« Happy Birthday grand-mère », de Valérie Saudabe 

Ça commence comme ça : « J’ai décidé hier après-midi de tuer ma fille. À 80 ans, cela ne va pas être facile. » Mais, ne vous y fiez pas, cette histoire de relation entre une mère et sa fille basée sur une haine réciproque – mais pas que – est un pur moment de bonheur. Une Tatie Danielle ? Peut être pire, mais tellement drôle et attachante ! 

« Happy birthday grand-mère », aux éditions Pocket 

« Nous Vieillirons Ensemble », DE Camille de Peretti 

Une immersion bouleversante dans l’univers de la maison de retraite des Bégonias, avec Nini l’excentrique qui attend la visite de sa petite-fille, Louise qui ressasse ses 92 ans de souvenirs, Marthe et Jocelyne qui se chamaillent tous les jours et Robert qui en pince pour Thérèse. Sans oublier les visites dominicales des familles. On ne peut que s’attacher à ces personnages et à leur personnalité. L’auteur dépeint ce lieu de vie avec tendresse, empathie mais aussi réalisme et cynisme parfois. 

« Nous vieillirons ensemble », aux éditions Le Livre de Poche 

« Le dernier amour de Valéria », de Marc Fitten 

À 68 ans, Valeria est toujours célibataire et pour cause ! Cette coriace paysanne hongroise est la terreur de son village. Elle passe son temps à critiquer et terroriser les habitants. Sa vie à la ferme lui convient, même si elle sent que quelque chose lui manque. Ou plutôt quelqu’un. Alors, elle change d’apparence et d’attitude. Car Valeria a croisé l’élu de son cœur et découvre à cette occasion la passion et l’amour charnel, au moment même où la démocratie fait son entrée en Hongrie. Une mise en scène décalée pleine d’humour et d’esprit. 

« Le Dernier amour de Valeria », aux éditions Flammarion 

« À Mélie, sans Mélo », de Barbara Constantine

Mélie, 72 ans, vit seule à la campagne et s’arrange avec ses petits problèmes de santé au quotidien. Ce qui l’intéresse, c’est sa famille. Sa fille Fanette, sa petite-fille Clara et tous ceux qui l’entourent. Marcel, qui attend la nuit pour faire du vélo, Pedro, dit Pépé, l’infirmier-chauffeur et Gérard, le médecin. Tous ces personnages hauts en couleur discourent joyeusement dans ce roman où l’amour reste le principal moteur. 

« À Mélie, sans mélo », aux éditions Calmann-Lévy

« Les Vieilles », de Pascal Gautier 

Dans la ville de Trou où il faut toujours beau, vivent de vieilles dames désabusées. Elles sont seules, les hommes de leur vie sont tous partis. Elles s’ennuient dans ce quotidien rythmé par leurs commérages, la télévision, les prières et un chat dont elles prennent soin. Mais un événement va bouleverser la routine de leurs journées… Un roman social plein de fraîcheur dans lequel l’auteure nous montre une réalité parfois dérangeante. Servi par une belle écriture, il nous invite à modifier notre regard sur ce qu’on appelle le « 4e âge ». 

« Les vieilles », aux éditions Gallimard 

« Des phrases courtes, ma chérie » de Pierrette Fleutiaux

Ces phrases courtes sont celles d’une fille (d’une aidante, comme on dirait aujourd’hui), de son amour pour sa mère et de son regard sur la vieillesse. C’est le récit de ses visites, pendant 7 ans, à la maison de retraite où vit sa mère. Chacune lutte avec ses armes, se raccroche au passé. L’auteure exprime avec brio toute l’ambiguïté des sentiments d’une fille pour sa mère, de sa peur de la perdre mais aussi de sa honte de ne pas supporter de la voir vieillir. Une histoire sensible, tendre et cocasse, qui fera sans doute écho à beaucoup d’entre nous. 

« Des phrases courtes, ma chérie », aux éditions Actes Sud 

0

Merci de vous connecter pour publier une discussion

Discussions en lien

Pas de discussions en relation avec cet article.

Évènements à venir

tout voir

Du 06/10/2020 au 31/12/2020

Découvrez le programme du Cercle Web Aidants jusqu'à la fin de cette année !

Toute la France
En savoir plus

Du 24/04/2020 au 31/12/2020

Des conférences et des échanges depuis chez vous avec HappyVisio !

Toute la France
En savoir plus

Du 24/11/2020 au 08/12/2020

Visioconférences sur la dépression : comprendre pour mieux agir

Depuis chez vous en visioconférences sur Livestorm
En savoir plus

Le 03/12/2020

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d'Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus