Partie 1 – L’aide à domicile sous le regard de Nora, auxiliaire de vie

Quand on parle des auxiliaires de vie, on entend plus souvent la parole de la personne âgée – la bénéficiaire comme disent les aides à domicile–, celle de l'aidant familial ou encore d'un proche. Qu'en est-il du regard d'une professionnelle sur son métier ? Nora, infirmière dans son pays d'origine a choisi de devenir aide à domicile en France. Elle nous fait part de son parcours, de son expérience et des difficultés de ce métier qu'elle exerce depuis 6 ans. Nora, dans quelles circonstances vous avez été amenée à faire ce métier ? Je suis d'origine marocaine. Je suis arrivée en France il y a 10 ans pour regroupement familial. J'avais 40 ans. Une partie de ma famille vivait déjà en France et je m'étais mariée au Maroc avec un français que j'avais rencontré là-bas. J'ai donc quitté mon pays et mon travail d'infirmière, que j'exerçais à l'hôpital et aussi dans…
Quand on parle des auxiliaires de vie, on entend plus souvent la parole de la personne âgée – la bénéficiaire comme disent les aides à domicile–, celle de l'aidant familial ou encore d'un proche. Qu'en est-il du regard d'une professionnelle sur son métier ? Nora, infirmière dans son pays d'origine…

« Mon parent âgé me téléphone souvent la nuit », comment comprendre ce comportement et que faire ?

Motif d’inquiétude, les appels nocturnes répétés d’un proche âgé à domicile relèvent parfois des urgences, mais souvent, surtout en cas d'éloignement familial, révèlent l'isolement social d’un proche s’estimant trop faible pour résoudre seul ses difficultés. Quelles sont les causes de…

Personne âgée à domicile et morphine : les missions de l’aidant familial

Maîtriser les douleurs est un enjeu prioritaire de bienveillance pour tout soignant. Or, plus de 50 % des personnes âgées à domicile ont mal et, en vue d’améliorer leur qualité de vie, des opioïdes forts (dont la morphine) leur sont de plus en plus souvent prescrits, a fortiori quand les douleurs insuffisamment contrôlées deviennent sévères. Grâce à la morphine, quasiment la moitié des personnes âgées voient leurs douleurs diminuer au moins de moitié. Envisager la morphine et convaincre le proche Le médecin traitant songera à la morphine lorsqu’une douleur, même modérée, altère depuis peu la qualité de vie (sociale, morale,…) du proche âgé, quel que soit le pronostic de ses maladies sous-jacentes et alors que les éventuels médicaments antalgiques pris jusque-là deviennent insuffisants. Le grand âge n’interdit pas en soi l’usage de la morphine mais impose des précautions et une surveillance régulière.Mais, d’abord, il convient d’éclairer le proche âgé souffrant…
Maîtriser les douleurs est un enjeu prioritaire de bienveillance pour tout soignant. Or, plus de 50 % des personnes âgées à domicile ont mal et, en vue d’améliorer leur qualité de vie, des opioïdes forts (dont la morphine) leur sont de plus en plus souvent prescrits, a fortiori quand les…

Financer l’adaptation de votre logement avec l’APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie, ou APA, est une aide à l’adaptation du logement puisqu’elle permet de financer totalement ou partiellement les dépenses nécessaires pour favoriser le maintien à domicile. Elle est versée par un service du conseil départemental.  Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’APA ?  La…