Allocation, droit au répit, réductions fiscales : quoi de neuf en 2022 pour les aidants ?

Depuis la mise en place du prélèvement à la source, des changements importants ont pu être entrepris par l'État en ce qui concerne les réductions fiscales, ou le crédit d'impôt, pour les personnes de plus de 60 ans qui font appel à un service d'aide à domicile ou qui embauchent un salarié en emploi direct. En 2022, le montant de l'allocation journalière du proche aidant (AJPA) ainsi que celui du droit au répit ont notamment été revalorisés. Zoom sur les nouveautés en matière d’aides financières et fiscales pour les aidants. Une revalorisation de l‘AJPA Le congé proche aidant est, depuis un an, indemnisé par la Caisse d’allocations familiales (Caf). Près de 16 000 demandes ont été faites, mais seulement un tiers des aidants répondait aux critères pour en bénéficier. Depuis le 1er janvier 2022, le montant de l'allocation journalière du proche aidant a été revalorisé au niveau du Smic. Il…
Depuis la mise en place du prélèvement à la source, des changements importants ont pu être entrepris par l'État en ce qui concerne les réductions fiscales, ou le crédit d'impôt, pour les personnes de plus de 60 ans qui font appel à un service d'aide à domicile ou qui embauchent…

Financer l’adaptation de votre logement avec l’APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie, ou APA, est une aide à l’adaptation du logement puisqu’elle permet de financer totalement ou partiellement les dépenses nécessaires pour favoriser le maintien à domicile. Elle est versée par un service du conseil départemental.  Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’APA ?  La…

Financer l’adaptation de son logement avec l’aide d’un bailleur social

L’adaptation des logements à la perte d’autonomie est un sujet de préoccupation majeure pour de nombreuses personnes âgées et leurs aidants. Les bailleurs sociaux se sont emparés de cette problématique depuis plusieurs années. Ils proposent, pour certains, des services aux locataires concernés afin d’améliorer leurs conditions de vie à domicile. Certains bailleurs ont même créé des services spécifiques au handicap pour traiter ce sujet à l’échelle de l’ensemble de leur patrimoine. Un bailleur peut notamment proposer d’accompagner un locataire à la réalisation de travaux d’adaptation du logement. Il n’y  pas de règle nationale concernant la forme de cet accompagnement, d’autant plus que ce n’est pas une obligation légale. Vous pourrez ainsi trouver différents fonctionnements. En effet, un bailleur peut  par exemple : Autoriser et financer la réalisation des aménagements ;Autoriser sans financer la réalisation des aménagements. Comme l’occupant n’est pas propriétaire de l’habitat, le bailleur peut aussi imposer que les aménagements…
L’adaptation des logements à la perte d’autonomie est un sujet de préoccupation majeure pour de nombreuses personnes âgées et leurs aidants. Les bailleurs sociaux se sont emparés de cette problématique depuis plusieurs années. Ils proposent, pour certains, des services aux locataires concernés afin d’améliorer leurs conditions de vie à domicile.…