« Je veux mourir chez moi » : premières approches de l’aidant pour accompagner le proche âgé

Une majorité de personnes âgées désire vivre leurs derniers instants de vie paisiblement à domicile. Pour les ¾ d’entre elles, cela ne se passe pas de cette façon, surtout en cas de démence, et ce chiffre progresse depuis des décennies. Mourir chez soi est envisageable mais comment aider votre proche âgé à aborder cette étape de la vie ? C’est envisageable, mais il est sage d’anticiper En effet, si votre proche âgé a manifesté l’envie de passer ces derniers instants de vie chez lui, il reste primordial, surtout lorsque la fin de vie débutera, de prévenir une hospitalisation en urgence. Source légitime d’inquiétude pour lui et vous, l’hospitalisation peut cependant être suggérée par une famille épuisée, supportant mal certaines situations à domicile (nausées, gêne respiratoire, agitation)… notamment si elle estime que seul le milieu hospitalier (y compris en soins palliatifs) permettra au proche d’accéder à des soins efficaces.  Il est…
Une majorité de personnes âgées désire vivre leurs derniers instants de vie paisiblement à domicile. Pour les ¾ d’entre elles, cela ne se passe pas de cette façon, surtout en cas de démence, et ce chiffre progresse depuis des décennies. Mourir chez soi est envisageable mais comment aider votre proche…

L’hygiène bucco-dentaire chez la personne âgée

Chez une personne avançant en âge, à plus forte raison dépendante, le soin de la bouche(1) est un soin d’hygiène à part entière : il doit occuper le même niveau d’importance que la toilette, le change, la mobilisation etc. Il permet d’assurer un confort et une sensation de bien-être au niveau bucco-dentaire, d’assurer le maintien du rôle de la cavité buccale et de prévenir de nombreuses complications. Maintenir une bonne santé bucco-dentaire En vieillissant, la sécheresse de la bouche est fréquente : diminution de la sécrétion de salive, médicaments asséchants - la plupart des médicaments consommés par nos aînés -, oxygène, respiration bouche ouverte, radiothérapie dans cette zone. Les capacités de mastication diminuent : moins de dents, prothèses inadaptées, muscles moins performants, maladies du mouvement (syndromes parkinsoniens), paralysies. L’action de s’alimenter est compromise d’où le risque élevé de dénutrition en protéines utiles aux muscles et aux mouvements. Sans compter que parfois, avec l’âge,…
Chez une personne avançant en âge, à plus forte raison dépendante, le soin de la bouche(1) est un soin d’hygiène à part entière : il doit occuper le même niveau d’importance que la toilette, le change, la mobilisation etc. Il permet d’assurer un confort et une sensation de bien-être au…