Présence ou garde de nuit : une sécurité pour le proche et un répit pour l’aidant

Que peut-on faire quand notre proche âgé a besoin d'une présence la nuit ? Il n'est pas rare de constater que ce moment génère parfois des changements de comportement : plaintes, refus d'aller se coucher, agressivité, anxiété voire angoisse. Peur d'aller se coucher et ne pas se réveiller ? Le besoin d'une présence la nuit peut aussi être nécessaire dans certaines situations pour assurer sa sécurité, les soins et rassurer l'aidant. Mais présence ou garde de nuit ? Avant tout, il est important pour l'aidant de bien identifier les besoins de son proche dépendant le soir, la nuit et le matin. Selon la situation de la personne aidée et de l'aidant, il faudra distinguer si son proche a besoin d'une simple présence le matin, le soir et/ou la nuit ou s'il faut faire appel à une garde de nuit qui, elle, pourra effectuer en plus certains soins. Les horaires sont généralement proposés de 20h…
Que peut-on faire quand notre proche âgé a besoin d'une présence la nuit ? Il n'est pas rare de constater que ce moment génère parfois des changements de comportement : plaintes, refus d'aller se coucher, agressivité, anxiété voire angoisse. Peur d'aller se coucher et ne pas se réveiller ? Le besoin d'une présence…
A quoi une personne âgée employeur s’engage-t-elle en choisissant le CESU ?
Front view of old man on a walk in summer.

A quoi une personne âgée employeur s’engage-t-elle en choisissant le CESU ?

La personne âgée à domicile peut être amenée à utiliser un système très simple de déclaration administrative et fiscale, le CESU, le chèque emploi universel. Cependant, avec ce chèque emploi universel, la personne âgée devient alors employeur, avec toutes les conséquences que cela implique. Les aidants devront être particulièrement vigilants et correctement évaluer la situation particulière sur le plan des aides et sur le plan fiscal.

« Je veux mourir chez moi » : premières approches de l’aidant pour accompagner le proche âgé

Une majorité de personnes âgées désire vivre leurs derniers instants de vie paisiblement à domicile. Pour les ¾ d’entre elles, cela ne se passe pas de cette façon, surtout en cas de démence, et ce chiffre progresse depuis des décennies. Mourir chez soi est envisageable mais comment aider votre proche âgé à aborder cette étape de la vie ? C’est envisageable, mais il est sage d’anticiper En effet, si votre proche âgé a manifesté l’envie de passer ces derniers instants de vie chez lui, il reste primordial, surtout lorsque la fin de vie débutera, de prévenir une hospitalisation en urgence. Source légitime d’inquiétude pour lui et vous, l’hospitalisation peut cependant être suggérée par une famille épuisée, supportant mal certaines situations à domicile (nausées, gêne respiratoire, agitation)… notamment si elle estime que seul le milieu hospitalier (y compris en soins palliatifs) permettra au proche d’accéder à des soins efficaces.  Il est…
Une majorité de personnes âgées désire vivre leurs derniers instants de vie paisiblement à domicile. Pour les ¾ d’entre elles, cela ne se passe pas de cette façon, surtout en cas de démence, et ce chiffre progresse depuis des décennies. Mourir chez soi est envisageable mais comment aider votre proche…