Être aidant en lorraine : qu’existe-t-il pour moi ?

Aujourd’hui, en Lorraine, de nombreux acteurs s’engagent pour mettre en œuvre toute une palette d’actions à destination des aidants, souhaitant leur permettre de trouver du soutien et des réponses à leurs attentes.  Un territoire mobilisé pour les proches aidants La Lorraine n’a pas attendu que l’accompagnement des proches aidants soit sous les feux des projecteurs pour se saisir du sujet et proposer des actions aux aidants. Le territoire s’est doté de plateformes d’accompagnement et de répit ; ces structures proposant, en tant qu’aide aux aidants, accueil, écoute, orientation et conseil, ainsi que différentes activités. Retrouver les coordonnées d’une plateforme d’accompagnement et de répit près de chez vous sur le site pour les personnes âgées. Des initiatives innovantes pour les aidants En Lorraine, ce ne sont pas les idées qui manquent ! Plusieurs initiatives originales ont vu le jour. En voici quelques-unes : L’Alz’Appart à Metz où un groupe d’orthophonistes accueillent les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et  les proches qui les accompagnent…
Aujourd’hui, en Lorraine, de nombreux acteurs s’engagent pour mettre en œuvre toute une palette d’actions à destination des aidants, souhaitant leur permettre de trouver du soutien et des réponses à leurs attentes.  Un territoire mobilisé pour les proches aidants La Lorraine n’a pas attendu que l’accompagnement des proches aidants soit sous les feux des projecteurs pour…

Avoir un proche en fin de vie

Confronté à la crainte de voir son proche souffrir, la peur de le voir disparaître et sa propre peur de la mort, l’aidant se sent souvent désarmé pour accompagner le malade en fin de vie. Cependant sa présence est parfois essentielle pour assurer la continuité des soins et se faire le porte-parole de ses besoins auprès des équipes soignantes. La fin de vie exprime le moment où les médicaments curatifs ne présentent plus d’intérêt et où l’on passe à des soins palliatifs dont la visée est de soulager. Accompagner un proche en fin de vie peut apporter un enrichissement personnel, en donnant le sentiment d’avoir pu contribuer à lui donner une fin de vie digne. Aussi est-il fréquent de voir des personnes ressentir de la culpabilité, après avoir évité ce qui reste malgré tout une épreuve. En effet, les aidants se trouvent alors tiraillés entre l’aide qu’ils apportent à leur proche et leurs obligations…
Confronté à la crainte de voir son proche souffrir, la peur de le voir disparaître et sa propre peur de la mort, l’aidant se sent souvent désarmé pour accompagner le malade en fin de vie. Cependant sa présence est parfois essentielle pour assurer la continuité des soins et se faire…