Alzheimer et Trisomie 21 : quel est le rapport ?

Les ravages de la maladie d’Alzheimer sont particulièrement frappants chez les personnes porteuses de trisomie 21, atteintes bien plus largement et plus tôt que le reste de la population. Quels facteurs expliquent ce risque accru ? Cette prédisposition est-elle inéluctable ? Quelques éclairages dans cet article.
Les ravages de la maladie d’Alzheimer sont particulièrement frappants chez les personnes porteuses de trisomie 21, atteintes bien plus largement et plus tôt que le reste de la population. Quels facteurs expliquent ce risque accru ? Cette prédisposition est-elle inéluctable ? Quelques éclairages dans cet article.

Personnes âgées, aidants, pourquoi se vacciner contre la grippe

L’actualité reste dominée par la troisième dose de vaccin anticovid 19 chez les plus de 65 ans; mais la vaccination contre la grippe saisonnière débutant fin octobre 2021 les concerne particulièrement puisqu’ils sont touchés par la quasi-totalité des décès par grippe. Pourtant, en 2019, seule une petite moitié des plus de 65 ans s’est faite vacciner contre la grippe.

Les troubles salivaires dans le cadre de la maladie de Parkinson

Les troubles salivaires, dans la maladie de Parkinson, sont dominés par le bavage secondaire aux perturbations de la déglutition pouvant induire de nombreuses conséquences et inconforts. À l'inverse, certains traitements antiparkinsoniens peuvent favoriser une bouche sèche. Faisons le point sur les causes, les conséquences de ces troubles et leur prise en charge.
Les troubles salivaires, dans la maladie de Parkinson, sont dominés par le bavage secondaire aux perturbations de la déglutition pouvant induire de nombreuses conséquences et inconforts. À l'inverse, certains traitements antiparkinsoniens peuvent favoriser une bouche sèche. Faisons le point sur les causes, les conséquences de ces troubles et leur prise en charge.

Maladies cognitives : votre proche perd-il son identité propre ?

Les proches de malades de pathologies neurodégénératives témoignent souvent ainsi : « Elle semble ne plus se connaître » ; « S’il m’apparaît à moi comme un étranger, sait-il encore qui il est ? ». Ces questions sont au centre d’un véritable crève-cœur pour l’entourage familial et professionnel : que devient l’être et comment se perçoit-il au cours de l’évolution de maladies neurocognitives ? S’efface-t-il à lui-même et aux autres jusqu’à ne plus exister ? L’exploration de la notion d’identité d’une personne au cours de sa vie et lors de la survenue de ces maladies vont nous aider à y voir plus clair.