Lorsqu’un proche plus âgé souffre d’une maladie neuro dégénérative, comment s’y prendre avec les plus jeunes ?

Maintenir les liens entre les générations et continuer à les tisser patiemment au cours de l’aventure de la vie : voici qui représente un véritable challenge lorsque la dynamique familiale se trouve confrontée à une maladie neurologique évolutive. Et cela concerne autant les liens au domicile ou dans une structure d’accueil (type EHPAD). Les générations concernées sont souvent au sein d’une même famille (grands-parents, oncles et tantes), mais également en proximité habituées à partager un quotidien (voisin, parrain, marraine, etc.). Le plus jeune devient l’observateur des modifications engendrées par la maladie et cela bouscule les références habituelles : paralysie, perte de la parole post AVC, tremblements, chutes avec difficultés à la marche dans la maladie de Parkinson, somnolence et endormissements dans la maladie à corps de Lewy, troubles de mémoire avec questions répétitives et oublis dans la maladie d’Alzheimer… La liste est longue, sans oublier les troubles du comportement avec réactivité, désinhibitions,…
Maintenir les liens entre les générations et continuer à les tisser patiemment au cours de l’aventure de la vie : voici qui représente un véritable challenge lorsque la dynamique familiale se trouve confrontée à une maladie neurologique évolutive. Et cela concerne autant les liens au domicile ou dans une structure d’accueil…

Alzheimer et Trisomie 21 : quel est le rapport ?

Les ravages de la maladie d’Alzheimer sont particulièrement frappants chez les personnes porteuses de trisomie 21, atteintes bien plus largement et plus tôt que le reste de la population. Quels facteurs expliquent ce risque accru ? Cette prédisposition est-elle inéluctable ? Quelques éclairages dans cet article.
Les ravages de la maladie d’Alzheimer sont particulièrement frappants chez les personnes porteuses de trisomie 21, atteintes bien plus largement et plus tôt que le reste de la population. Quels facteurs expliquent ce risque accru ? Cette prédisposition est-elle inéluctable ? Quelques éclairages dans cet article.

Personnes âgées, aidants, pourquoi se vacciner contre la grippe

L’actualité reste dominée par la troisième dose de vaccin anticovid 19 chez les plus de 65 ans, mais la vaccination contre la grippe saisonnière débutant fin octobre 2021 les concerne particulièrement puisqu’ils sont touchés par la quasi-totalité des décès par grippe. Pourtant, en 2019, seule une moitié des plus de 65 ans s’est faite vacciner contre la grippe.

Les troubles salivaires dans le cadre de la maladie de Parkinson

Les troubles salivaires, dans la maladie de Parkinson, sont dominés par le bavage secondaire aux perturbations de la déglutition pouvant induire de nombreuses conséquences et inconforts. À l'inverse, certains traitements antiparkinsoniens peuvent favoriser une bouche sèche. Faisons le point sur les causes, les conséquences de ces troubles et leur prise en charge.