Et si le travail protégeait notre cerveau ?

Si vous êtes impatient à l’idée d’être à la retraite, la lecture de cet article vous fera peut-être voir les choses autrement puisqu’il décrypte le lien entre âge de départ à la retraite et risque de développer une maladie d’Alzheimer. « Le travail mène à aliénation » clamait Marx ? Pas si sûr… Plusieurs études européennes tendent à prouver que plus un individu travaille tard, plus il repousse l’apparition d’une démence.  Les premiers à avoir avancé cette idée sont des chercheurs britanniques, en 2010 : d’après eux, chaque année supplémentaire de travail retarderait la survenue de la maladie d’Alzheimer de 6,8 semaines. En 2013, une enquête française mise en place par l'Inserm et le Centre international sur la longévité (ILC) est allée plus loin dans ce sens : selon elle, après 60 ans, chaque année de travail supplémentaire réduirait de 3 % le risque de démence. Autrement dit, les individus retraités à 65 ans ont…
Si vous êtes impatient à l’idée d’être à la retraite, la lecture de cet article vous fera peut-être voir les choses autrement puisqu’il décrypte le lien entre âge de départ à la retraite et risque de développer une maladie d’Alzheimer. « Le travail mène à aliénation » clamait Marx ? Pas si sûr……

Maladie d’Alzheimer : les bienfaits des plus jeunes sur les plus âgés

Les échanges intergénérationnels contribuent à lutter contre le vieillissement et la maladie Alzheimer car ils ont une influence positive sur le moral et les capacités cognitives de la personne âgée. Place aux jeunes ! N’avez-vous jamais entendu, lors d’une visite en EHPAD, un résident marmonner : « C’est bien ici, mais il y a trop de vieux ! » ? Amusant indice parmi tant d’autres du besoin crucial que les personnes âgées éprouvent d’être entourées de plus jeunes. À bien des égards, les échanges intergénérationnels ont des effets bénéfiques sur leur comportement. Nous en retiendrons trois principaux, intrinsèquement liés. L’humeur positive La seule présence d’un petit enfant suffit à mettre une personne âgée de bonne humeur, à la fois parce qu’il rompt son isolement et qu’il réveille en elle des émotions positives (attendrissement, joie, surprise…). À titre d’exemple, en 2017, 12 résidents de l’unité Alzheimer de l’EHPAD de Mons-en-Baroeul (59) ont passé une semaine…
Les échanges intergénérationnels contribuent à lutter contre le vieillissement et la maladie Alzheimer car ils ont une influence positive sur le moral et les capacités cognitives de la personne âgée. Place aux jeunes ! N’avez-vous jamais entendu, lors d’une visite en EHPAD, un résident marmonner : « C’est bien ici, mais il…