Apprendre à communiquer avec un proche atteint de la maladie d’Alzheimer

Si les troubles de la mémoire sont généralement les premiers signes de la maladie d’Alzheimer, parfois suffisamment légers pour faire illusion, au fur et à mesure que la maladie évolue, d’autres symptômes apparaissent : désorientation, troubles de l’humeur, altération du comportement, confusion… Il devient alors progressivement difficile de se faire comprendre de son proche et de le comprendre. Voici quelques conseils pour améliorer la relation avec le proche atteint de la maladie d’Alzheimer. Améliorer la communication permet en effet de limiter les troubles du comportement et le recours aux médicaments psychotropes, et est également bénéfique aux aidants en réduisant la culpabilité. Mobiliser l’attention de son proche D’abord, il faut créer les conditions permettant de mobiliser l’attention de votre proche. Si vous voulez lui parler, mettez-vous à sa hauteur, quitte à s’agenouiller s’il est en fauteuil. Regardez-le dans les yeux, maintenez le contact visuel, utilisez le toucher pour capter son attention.  Parlez…
Si les troubles de la mémoire sont généralement les premiers signes de la maladie d’Alzheimer, parfois suffisamment légers pour faire illusion, au fur et à mesure que la maladie évolue, d’autres symptômes apparaissent : désorientation, troubles de l’humeur, altération du comportement, confusion… Il devient alors progressivement difficile de se faire comprendre…

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont-elles plus vulnérables face au Covid-19 ?

Que ce soit avant, pendant ou après une infection par le virus SARS-COV 2, ce dernier représente un plus grand danger pour une personne atteinte par la maladie d’Alzheimer que pour les autres. On vous explique pourquoi.
Que ce soit avant, pendant ou après une infection par le virus SARS-COV 2, ce dernier représente un plus grand danger pour une personne atteinte par la maladie d’Alzheimer que pour les autres. On vous explique pourquoi.