Inaya

Inaya

13 janvier 2020

apa  

Bonjour,

Papa, qui souffre de démence mixte, ne marche plus depuis quelques mois. L’infirmier lui fait alors une toilette au lit puis effectue le transfert Lit Fauteuil afin qu’il puisse passer la journée en dehors de sa chambre.
Cela fait maintenant quelques jours que papa se retrouve sans toilette car il est en opposition (se débat, injurie voire crache...) et l’infirmier avance qu’il ne peut pas le forcer. Si je comprends qu’il est n’est pas facile de travailler dans pareilles conditions, je n’en demeure pas moins effarée de la facilité avec laquelle l’infirmier prétexte ne pas vouloir insister et tourne les talons. Comment peut-on laisser un patient dans ses souillures? Une fois, d’accord, mais cela devient récurrent. Ne leur est-il pas enseigné quelques astuces pour détourner l’attention du malade afin que la toilette se passe dans des conditions plus sereines?
Merci de me faire part de vos témoignages en la matière.
Cordialement,

0
Réponses
1 message de membre 1 message d'expert
Isabelle Charret
Isabelle Charret Médecin gériatre 14 janvier 2020

apa  

Bonsoir,
Seulement effarée ? C’est gentil …Votre questionnement est absolument LEGITIME : il est totalement inhumain de laisser une personne dépendante dans ces conditions indignes. MAIS, essayons de détendre la situation et d’y voir plus clair.
Tout se passait plutôt bien jusqu’à il y a peu de temps. Qu’est-il donc arrivé ? Toutes les personnes souffrant d’une maladie démentielle au stade avancé sont dans l’incapacité de communiquer leur ressenti autrement que par des gestuelles qui sont le plus souvent réactives voire agressives (coups, morsures etc). Toute survenue d’un trouble du comportement impose une petite enquête rapide. Que ressent votre papa ? Une douleur due à une mauvaise position, une douleur dentaire, une arthrose, un mal de ventre sur constipation, une douleur du bas-ventre sur une infection urinaire ? Une angoisse car trop de bruit, un isolement, des soins réalisés à la hâte, une relation difficile avec le soignant ? Une panique car hallucinations terribles ? Un besoin non satisfait comme la soif, la faim, le repos, le confort ? La liste est longue et doit être investiguée.
Si une cause est retrouvée comme c’est souvent le cas, il faut la traiter. Mais la maladie peut créer ce genre de comportements qu’il faudra savoir contourner en les apaisant : des techniques existent que l’intervenant se doit de connaitre : un maître mot RASSURER : commencer la toilette par des petits massages des pieds et des mains, terminer par le change en mettant le malade sur le côté, respecter que votre papa peut craindre d’être tout nu (dans ce cas, on lave en couvrant les autres parties du corps etc). On peut aussi dériver l’attention en faisant tenir un objet, chanter une chanson …
Il peut arriver qu’on doive « sauter » un change, mais c’est inadmissible que cela se reproduise. L’intervenant n’est peut-être pas suffisamment formé, pas suffisamment patient mais aussi, le lien ne se crée pas entre lui et votre papa : comme dans la vie sans démence, on a des « atomes crochus » ou pas !! Et l’excuse « je n’ai pas le temps » n’est pas entendable. Un soin bien fait va vite !
Je vous conseille de rester forte (vous ne voulez pas ça pour votre père), de voir le médecin et de faire part de ce problème à l’association qui intervient : un changement de soignant peut régler le problème et c’est mieux pour tout le monde.
Merci pour votre question, tenez bon !

0
Inaya

Inaya

10 février 2020

apa  

Bonsoir,
Je vous remercie pour votre réponse que je ne découvre qu’aujourd’hui car étrangement je n’ai pas eu de notification par mail...
Votre retour me conforte dans l’idée que ma famille et moi-même nous nous faisions du rôle propre du soignant.
Depuis la rédaction de ma question , beaucoup de choses se sont passées. Comme vous l’évoquiez dans votre message, il y avait des douleurs sous-jacentes, invisibles car papa n’exprime que très rarement si ce n’est jamais de plaintes particulières: papa a été hospitalisé suite à d’importants vomissements fécaloïdes, une première et je dois avouer que cela nous a tous déstabilisés et inquiétés. Fort heureusement, il a pu rentrer à la maison après une dizaine de jours et va mieux aujourd’hui, Dieu merci. Toutefois, je voulais vous préciser qu’en ce qui concerne l’infirmier, il nous a tout bonnement abandonné pendant l’hospitalisation. Ne souhaitant pas polémiquer là-dessus, je dirai seulement qu’il s’agit là d’un mal pour un bien, il fallait que tout cela cesse. En tout cas, sachez que je tenais à vous remercier, vous ainsi que toute l’équipe d’Aidons les nôtres, car vous nous êtes vraiment d’une très grande aide, et je prends toujours autant de plaisir à lire vos articles ainsi que les échanges sur le forum de discussion. Vous êtes des professionnels avec beaucoup d’empathie et très investis pour la cause de nos malades, et cela transparaît dans vos retours.
Bien à vous.
Inaya

0
Laure Castel

Laure Castel

10 février 2020

apa  

Bonjour inaya

Peut-être que la notification par mail est arrivée dans votre dossier SPAMS/Courriers Indésirables.

En vous souhaitant une belle journée,

0
Information

Merci de vous connecter pour participer à la discussion

Discussions en lien

tout voir

seb

13 août 2020

cancer

3

104

0

SARIA

21 novembre 2019

toilette au lit

4

96

0

picto commentaireMEMBRE ACTIF DANS LA DISCUSSION

Inaya

Inaya


Évènements à venir

tout voir

Du 07/06/2021 au 11/06/2021

Participez à la 2ème édition du Vill@ge Bien-Etre connecté

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.