julien74

julien74

27 juillet 2020

aidant aidants apa  

Bonjour,
Cette question concerne la dysphagie et la nécessité d'épaissir tous les liquides par de la poudre (Gelodiet boite de 225g pour les habitué.e.s)

Étant donné
1) que cet épaississant ne fait pas partie de la nomenclature des médicaments remboursés,
2) qu'il n'est pas "éligibles" comme consommables dans une évaluation d'APA,
3) que le médecin consultant de la mutuelle de ma proche refuse l'octroi d'une participation,
j'en conclue que ce traitement est considéré comme un "confort" !...

Comment font les personnes à faibles ressources ?
Elles se passent de gélifiant, stressent d'avantage les aidants et ont plus de chance de faire une fausse route fatale ?

0
Réponses
1 message de membre 1 message d'expert
Guillaume Besse
Guillaume Besse Médecin généraliste 27 juillet 2020

aidant aidants apa  

Bonjour Monsieur,

Peut-être pourriez vous suggérer à votre proche, si ce n’est déjà fait, certains autres éléments limitant le risque de fausse route aux liquides que vous évoquez.

D’abord, prendre le temps de boire, dans une bouche sans aliment et boire des liquides plutôt frais et un peu salés, aidé de temps en temps d’eau gélifiée ( même faite à la maison et dans laquelle on pourra mettre un peu de sirop au parfum préféré).

Ensuite, n’avaler que la tête d’abord penchée en avant: donc un verre ne doit commencer à être bu que quasi-plein et il ne faut pas hésiter à le remplir à nouveau lorsqu’il est à moitié vide.
On peut diluer un peu la boisson avec de l’eau gazeuse ( ou eau gazeuse exclusive si le proche apprécie plus) sinon avec un peu de jus d’agrumes (acidité) voire des nectars de fruits qui épaississent aussi un peu.

Le médecin traitant pourra prescrire quelques séances d’orthophonie qui seront très utiles: d’abord pour rassurer le proche en lui démontrant que ces fausses routes peuvent être combattues, ensuite pour le familiariser aux techniques de prévention qu’il pourra enfin s’approprier.

J’espère vous avoir un peu répondu.

0
julien74

julien74

28 juillet 2020

aidant aidants apa  

Bonjour,

Merci Dr Besse pour tous ces conseils.

Je pense les avoir suivis avec ma proche et les avoir adaptés à toutes les étapes de sa perte d'autonomie, du fauteuil voici quelques années, où elle arrivait encore à boire seule, jusqu'à aujourd'hui où nous devons l'hydrater/l'alimenter alitée, petite cuillère après petite cuillère, en anticipant toutes ses réactions du fait d'une dysarthrie prononcée.

Pour la petite histoire, j'avais été étonné quatre ans en arrière, par la crainte des fausses routes de la part des soignants des urgences. Ma proche y avait été admise suite à son dernier AIT, ils l'hydrataient exclusivement avec des pots d'eau gélifiée, alors qu'elle arrivait encore sans problème à boire, y compris avec une paille. Très peu de fausses routes alors, que ce soit avant ou après son accident, d'où mon ignorance.

Ce n'est que depuis deux ans environ, que j'ai compris l’intérêt de ce gélifiant. Il est devenu petit à petit indispensable et je ne vois pas aujourd'hui comment faire sans... d'où ma question d'hier.

En espérant que ces précisions permettent de mieux comprendre ma question/coup de gueule.

Très cordialement.

0
Information

Merci de vous connecter pour participer à la discussion

Discussions en lien

tout voir

Taly75

10 novembre 2020

Dft et morphine

2

329

0

Marie-Pierre

20 septembre 2020

avc

1

347

0

picto commentaireMEMBRE ACTIF DANS LA DISCUSSION

julien74

Julien74


Évènements à venir

tout voir

Le 16/03/2021

Participez à DIGIT'ALZ, une conférence interactive sur Alzheimer

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.