Versage

21 octobre 2021

Accueillir un parent Alzheimer chez soi  

Bonjour,

Nous souhaitons accueillir maman atteinte d'Alzheimer et autres démences diagnostiquée GIR2 mais la maison trop petite ne nous permet pas cet accueil dans de bonnes conditions. On a tourné le problème dans tous les sens et nous avons pensé au mobil home collé à la maison ou à une extension de la maison pour la garder près de nous.

Si mobil home il serait entièrement refait pour s'adapter  sa maladie bien entendu, c'est à dire avec un lit médicalisé, une salle d'eau avec douche et un espace à vivre avec tv ce genre de chose et une caméra de surveillance. Des aides à domicile pourraient passer pour l'aide à la toilette, pour l'aide au coucher, tout ce dont elle aurait besoin avec le concours de l'APA

Pensez vous que ce projet soit réalisable ? Nous n'arrivons pas à nous résoudre à la placer en EPHAD et cherchons toutes les solutions pour l'avoir auprès de nous. Là elle serait chez nous en ayant chacun son espace de vie. Maman est valide, elle marche sans canne.

Merci à vous

 

0
Réponses
2 messages de membres 1 message d'expert
Isabelle Charret Médecin gériatre 22 octobre 2021

Accueillir un parent Alzheimer chez soi  

Bonsoir,

Quelle idée originale, qui mériterait d’être largement diffusée : mobil home confortable et adapté laissant une autonomie et surtout un espace de vie personnel à une personne malade.

 

Essayons de voir ce qu’il en est pour votre maman :

Elle est en GIR 2 certainement justifié par une dépendance pour les activités de la vie quotidienne, excepté la marche et donc les déplacements, d’après ce que vous signalez. Ce qui signifie des aides /assistances pour de nombreux domaines.

Vous avez donc pensé à un aménagement super adapté pour elle, à des aides, à une surveillance.

Vous ne mentionnez pas si elle a des troubles du comportement : agitations anxieuses, déambulations, apathie, cris etc

 

Les seules questions que vous devez vraiment vous poser avant tout investissement dans l’aménagement de ce lieu de vie, sont :

 

  • Aura t’elle besoin d’une surveillance constante et qui va assurer cette surveillance la nuit comme le jour ? Va t’elle sortir en plein nuit (ou est elle calme le nuit) ? A t’elle un risque important de chutes ?
  • Ne va t’elle pas s’ennuyer, s’angoisser seule dans ce mobil home étranger à ses habitudes de vie ?
  • Exprime t’elle (même de façon simple) le bonheur d’être auprès de vous ? Avez vous une longue histoire affective avec elle ? (parfois, des liens essaient de se tisser tardivement alors que la personne malade ne comprend plus avec qui elle vit…)

 

Ensuite, il s’agit d’être raisonnable dans les dépenses engagées en étant conscient que les besoins médicaux peuvent nécessiter une entrée rapide dans un établissement de soins quel qu’il soit : Cela est inhérent à l’avancée en âge et aux pathologies neuro cognitives (vous mentionnez Alzheimer et autres démences).

 

Il ne s’agit pas de réduire ce beau projet humain à des aspects financiers, mais d’ajuster raisonnablement sa construction et son évolution aux contraintes générées par ses pathologies : présence, surveillance, soins, connaissance de la maladie etc : si ce n’est pas envisagé en amont, personne n’y trouvera son compte ! Ce serait trop dur d’être dépité !

 

Humainement, si le désir de chacun est comblé, si la faisabilité est raisonnable, si les aides sont réparties afin que personne ne s’épuise (côté aidants) ou ne s’angoisse (côté malade), alors, c’est un projet très porteur !

Tenez nous informés et restez solide dans cette aventure,

En soutien,

0

Versage

27 octobre 2021

Accueillir un parent Alzheimer chez soi  

Merci infiniment pour votre retour, nous réfléchissons à cette possibilité en y ajoutant tous les éléments que vous nous avez apportés... 

Merci encore...

0
Waboofun

Waboofun

2 novembre 2021

Accueillir un parent Alzheimer chez soi  

Bsr. Après avoir organisé l'aide à domicile pr mes parents, Papa avec les conséquences d'un AVC et Maman atteinte de cette pathologie. Les AVS étaient très bien.

Au décès de Papa, qui a pu nous quitter tranquillement ds son lit, ns avons maintenu le dispositif pdt 6 mois. J'en assurais 2-3 jours/nuits par semaine. une grande partie de leurs économies y sont passées. Il a fallu bouger.

Ns avons comme vs, imaginé le mobile home ou une petite extension de la maison. Finalement ns ne sommes pas tombés d'accord avec mon époux, pour la prendre chez nous. Il n'y avait plus que L'EHPAD !

La mort dans l'âme, sans conviction et contre son gré, je l'y ai  emmenée... 9 mois plus tard je n'arrive tjs pas à accepter les conditions et principes de vie collective de l'Unité Alzheimer auxquels elle doit se soumettre... J' ai tjs encore le cœur gros, des regrets et envie de la ramener chez nous, qd j'y suis en visite....

Bon courage pr votre chemin de décision.

RAA

 

 

0

Merci de vous connecter pour participer à la discussion. Se connecter

Discussions en lien

tout voir

jean jean soulie

3 décembre 2021

Le rôle de l'aidant

0

0

0

MarieStrat

15 novembre 2021

Etude Incontinence

1

10

0

MEMBRES ACTIFS DANS LA DISCUSSION

Versage

Waboofun

Waboofun


Évènements à venir

tout voir

Du 18/01/2021 au 31/12/2021

Des conférences et des échanges depuis chez vous avec HappyVisio !

Toute la France
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.