Anie

Anie

8 décembre 2020

Aidant conjoint - les aides possibles  

Bonsoir, 

Je viens vers vous car je suis face à une impasse. 

Mon papa à eu un AVC durant le mois de mars, suite à cela s'en est suivi une hospitalisation de 8 mois. Il est actuellement à domicile. 

Il s agit de son 3 ème avc avec un épisode de covid, le tout à entraine une forte perte d autonomie. 

Il est sorti de l hôpital en octobre. N étant pas à autonome, ma mère à pris un congés aidant pour le mois de décembre jusqu'au mois de mars. Entre temps, nous avons eu un retour de la part de la MDPH, qui à statue que mon père serait sous le régime GIR de type 4. Ce statut ne permettra pas à ma mère de bénéficié du dispositif de la CAF en matière de rémunération des aidants. 

Ma question est la suivante : quelles sont les possibilités de rémunération pour ma maman ? Sachant que le congés aidant à bien été valide par son employeur. Nous ne comprenons de plus pas la GIR 4 sachant que le médecin ne s est pas deplacé, et lorsque j ai demandé un complément d information au service concerné, on m à répondu que cela n était pas leur problème si ma maman n était pas payé. 

Quelles sont les aides possibles pour ce cas de figure ?

En vous remerciant. 

0
Réponses
1 message de membre 2 messages d'experts
Annie Ludinard
Annie Ludinard Coordinatrice aide aux aidants 9 décembre 2020

Aidant conjoint - les aides possibles  

Bonjour,

 

Vous dites que votre père a « une forte perte d'autonomie » suite à un 3e AVC. Le GIR permet de définir les besoins d'aide d'une personne : ce qu'elle peut ou ne peut plus faire seule.

L'AJPA est effectivement versée à l'aidant d'une personne évaluée en GIR 1 à 3.

 

Par ailleurs, vous vous êtes adressée à la MDPH, ce qui suppose que votre père a moins de 60 ans car s'il est âgé de plus de 60 ans, il relève de l'APA (allocation personnalisée d'autonomie). Je m'étonne aussi de l'évaluation qui a été faite par la MDPH en GIR 4 car cela correspond à une petite perte d'autonomie et que la MDPH évalue les situations en % de handicap !

Selon l'âge de votre père, soit vous pouvez contester la décision prise par la MDPH. Il s'agit d'un Recours Administratif Préalable Obligatoire (RAPO). Pour cela il faut écrire un courrier en RAR à la Commission des droits des personnes handicapées (CDAPH). Votre courrier doit être motivé, c'est à dire que vous devez indiqué ce que votre père ne peut plus faire et ce que votre mère doit faire pour lui.

S'il est âgé de plus de 60 ans, vous pouvez demander une évaluation APA au conseil départemental. Vous trouverez facilement le formulaire en tapant sous un moteur de recherche « formulaire APA et le N° du département). Je vous invite aussi à lire l'article sur les modalités de demande d'APA en cliquant sur le lien suivant :

https://www.aidonslesnotres.fr/les-aides-financieres/allocation-personnalisee-dautonomie-suivez-le-guide/

 

Enfin, vous trouverez toutes les informations sur le site de la CAF suivant :

https://www.caf.fr/allocataires/droits-et-prestations/s-informer-sur-les-aides/solidarite-et-insertion/l-allocation-journaliere-du-proche-aidant-ajpa

 

N'hésitez pas à nous dire si cette réponse vous a aidée ou à revenir vers moi pour toute information complémentaire ou éclaircissement.

Annie

0
Anie

Anie

11 décembre 2020

Aidant conjoint - les aides possibles  

Bonjour, 

Mon pere fera 61 ans au 1er janvier 2020.

Est il possible selon vous de faire un recours ? 

Nous nous sommes renseigne auprès de la CAF : aucune rémunération possible en dehors de la grille gir de 1 à 3. 

En vous remerciant 

0
Annie Ludinard
Annie Ludinard Coordinatrice aide aux aidants 11 décembre 2020

Aidant conjoint - les aides possibles  

Bonsoir,

Oui comme je vous le disais, la rémunération des aidants familiaux est possible pour l'accompagnement d'un proche en GIR 1 à 3.

Aussi, votre père aura 61 ans en janvier 2021 il relève donc de l'APA. Je vous invite donc comme je vous l'ai dit à écrire au Président du Conseil départemental pour contester et demander une nouvelle évaluation. Votre demande doit être motivée c'est à dire que vous devez indiquer la situation précise de votre père : niveau de perte d'autonomie et besoins.

Sachez que lorsqu'une évaluation a été faite par une évaluatrice du conseil départemental et que vous recevez la décision, vous avez 10 jours pour la contester.

En effet, d'après vos indications, votre père devrait peut être être évalué en GIR 3, ce qui permettrait à votre mère d'être rémunérée.

Si ce n'est pas le cas, il n'y a pas grand chose à faire à ce jour puisque dans le cadre de la dépendance le conjoint ne peut pas être rémunéré sur l'allocation APA, les époux se devant assistance « pour le meilleur et le pire ».

Je vous souhaite plein de courage et vous souhaite en avance les meilleures fêtes de fin d'année possible dans le respect des règles bien sûr.

Annie

0
Information

Merci de vous connecter pour participer à la discussion

picto commentaireMEMBRE ACTIF DANS LA DISCUSSION

Anie

Anita Ah


Évènements à venir

tout voir

Du 07/06/2021 au 11/06/2021

Participez à la 2ème édition du Vill@ge Bien-Etre connecté

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.