Lyonnet Caroline

8 décembre 2021

Besoin de conseil alzheimer  

Bonjour à tous 

Ma maman 61 ans a été diagnostiqué Alzheimer il a 3 ans , elle refuse toutes mise en place d'accompagnement : traitement , séance d'orthophonie, accueil de jour ... elle vit dans sa maison avec son compagnon et la situation devient de plus en plus difficile face à son agressivité, et même sa méchanceté (pour exemple: elle cache les clés de la voiture afin qu'il ne puisse pas se rendre chez ses parents, l'enferme dehors quand il part en balade sans elle ) . Maman ne cuisine plus et ne va plus en course , elle s'isole et prend en "grippe" certains membre de la famille : sa belle fille qui n'a plus le droit de mettre les pieds chez elle , certains de ses petits enfants : photo de famille découpé, visage gribouiller... mes sœurs et moi même ne sommes malheureusement pas sur place pour pouvoir soulager son compagnon (notre papa de coeur) 

Je suis démuni par la situation et souhaiterais savoir quand envisager une mise sous tutetelle ? Tutelle ou curatelle ? Existe t'il des résidence adapter aux "jeunes Alzheimer " ? 

Merci d'avance pour vos retours d'expériences et conseils 

0
Réponses
1 message d'expert
Laure Castel

Laure Castel

8 décembre 2021

Besoin de conseil alzheimer  

Bonjour Caroline,

Et bienvenue sur Aidons les nôtres.

Vous trouverez dans notre rubrique Articles, beaucoup d'articles sur la maladie d'Alzheimer : n'hésitez pas à les consulter afin de mieux comprendre cette maladie et le comportement de votre maman : https://www.aidonslesnotres.fr/aidant/les-pathologies-du-vieillissement/alzheimer/

Il existe quelques structures pour accueillir des malades "jeunes" : vous trouverez plus d'infos ici https://aides.francealzheimer.org/accompagnement/moins-60-ans/en-etablissement-moins-60-ans/dispositifs-daccompagnement-scenario-7-1/hebergement-scenario-7-1/lhebergement-pour-les-malades-jeunes/

Notre expert juridique va prendre le relais pour la partie tutelle/curatelle. Là encore nous avons beaucoup d'articles sur ces sujets sur notre site : https://www.aidonslesnotres.fr/aidant/les-mesures-de-protection-juridique/tutelle-curatelle/

N'hésitez pas à les consulter... et à nous poser vos questions.

0
Marie-Hélène Isern-Réal Avocate 8 décembre 2021

Besoin de conseil alzheimer  

Bonjour Caroline,
Vous ne savez pas comment soutenir le compagnon de votre mère qui refuse toute aide en raison d’une maladie d’Alzheimer précoce.

Une mesure de protection malheureusement ne résoudra pas la question de ses troubles du comportement qui relèvent d’un traitement médical.

De même, la question de son hébergement en EHPAD n’est pas de mon ressort. Vous pouvez cependant interroger son médecin traitant et rechercher des établissements pour l’inscrire. Je ne pense pas que son âge sera un empêchement, car à 62 ans, elle fait partie des seniors.

En revanche, je pense qu’une mesure de protection, curatelle à la personne, curatelle renforcée pour la gestion du ménage ou tutelle à la personne et aux biens aiderait grandement son compagnon en lui donnant les pouvoirs d’agir.

Un procédé simple permet d’y parvenir. Son compagnon peut essayer de la faire hospitaliser avec l’appui du médecin traitant en invoquant une crise et une mise en danger. Cette hospitalisation permettra déjà de commencer un traitement.

C’est au cours de cette hospitalisation, que vous aurez la possibilité de la faire examiner par un médecin inscrit sur la liste du procureur du département de son domicile que vous trouverez sur internet en vue de déposer une requête auprès du greffe du juge de proximité chargé de la protection des majeurs.

Si elle refuse de se faire examiner, le médecin devra relater les circonstances de son refus, et expliquer que son comportement est en relation avec une pathologie qui justifie une protection.

Les liens suivants vous donneront la marche à suivre :
https://www.aidonslesnotres.fr/tutelle-et-curatelle/mettre-son-proche-sous-tutelle/
https://www.aidonslesnotres.fr/tutelle-et-curatelle/mettre-son-proche-sous-curatelle/

Les services sociaux du centre d’action sociale ou de l’hôpital pourront aussi vous guider.

Il faudra proposer la désignation de son compagnon comme mandataire, tuteur ou curateur, selon ce que décidera le médecin certificateur, pour lui donner les pouvoirs d’agir. Un concubin peut être nommé à condition de cohabiter avec la personne à protéger. Un comandataire pourra être désigné parmi ses enfants.

Ainsi, son compagnon, avec votre appui, pourra prendre des initiatives pour améliorer la situation malgré la résistance de votre mère qui sera bien amoindrie. Un traitement médical et une protection judiciaire engagés au cours d’une hospitalisation permettent souvent de combattre le refus de soins.
Il s’agit d’une décision difficile à prendre par les aidants mais efficace. Pensez que c’est la maladie de votre maman qui l’empêche de consentir. Il est donc de son intérêt de prendre les moyens de la protéger des effets de sa maladie.

0

Merci de vous connecter pour participer à la discussion. Se connecter

Discussions en lien

tout voir

MEMBRE ACTIF DANS LA DISCUSSION

Lyonnet Caroline


Évènements à venir

tout voir

Du 18/01/2021 au 31/12/2021

Des conférences et des échanges depuis chez vous avec HappyVisio !

Toute la France
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.