Nijoh

Nijoh

8 septembre 2022 12:40

craintes  

Bonjour,

Mon père souffre d'une maladie neuro dégénérative depuis plusieurs années mais la dégradation s’accélère depuis 2 ans.

Il souffre de grandes difficultés de compréhension. Il comprends rarement ce qu'on lui dit et quand il s'expriment cela n'a aucun sens car il ne trouve plus les mots. Idem pour les prénoms, exceptés celui de ma mère(qui vit avec lui), de ma soeur et le mien.

Il reconnait les personnes (famille et amis) quand il les voit physiquement quand elles viennent le voir.

Il exerce un contrôle quasi total sur ma mère en limitant ses activités. Elle peut lire (quelques minutes pas plus), aller faire les courses seules, cuisiner et faire le ménage  fois par semaine. En dehors de ça, elle ne peut rien faire (se balader, prendre la voiture, jardiner, ...). Dès qu'elle outrepasse sa volonté, il entre dans des colères noires où il insulte et violente ma mère, frappe et lance des objets.

Ma mère doit être au plus près de lui, sa présence le rassure mais tout ce qu'elle peut faire l'énerve.

L'an passé il a menacé ma sœur avec une hache et blessé m'a mère qui s'interposait en la repoussant. Elle est tombée et s'est ouvert la tête.

En juillet, il a refusé que ma mère vienne faire les courses avec moi avant mon départ en vacances. Le but était de faire le plein de produit lourds(eau, lait) étant donné qu'elle doit faire ses courses à pied. Après avoir violemment repoussé ma mère devant moi, il m'a agressé, mis des coups de pieds et finalement mordu au bras.

Au printemps, j'ai fait venir des personnes de la mairie et d'associations pour mettre en place des aides financières (APA) et d'accompagnement spécialisé, mais mon père a refusé de les laisser entrer en les menaçant et en piquant des crises de colères.

Après la dernière consultation en gériatrie, il a commencé un traitement qu'il n'a pris que partiellement et qu'il a finalement cessé de prendre au bout de 2 ou 3 semaines. 

Depuis le ballon d'eau chaude a rendu l'âme et il refuse de le changer. Avec l'aide son voisin, nous avions organiser le remplacement de l'appareil. Mais il refuse de laisser entre qui que ce soit chez lui.L'hiver approche et je ne peux laisser mes parents sans eau chaude, mais je sais que si je fais intervenir quelqu'un pour le remplacer cela risque de dégénérer. Mon père n'a certes plus toute sa tête mais il reste physiquement très robuste pour un homme de 75 ans.

Il n'est plus en condition de gérer son quotidien, il ne sort plus de la maison excepté dans le jardin. il cache le courrier, la maison se dégrade, son hygiène corporelle laisse à désirer. En hiver,  il refuse de chauffer la maison convenablement. Il touche au téléphone, à la box internet sans arrêt, je l'ai vu faire. Par conséquent, il arrive qu'ils soient injoignables pendant 24 ou 48h.

Ne comprenant rien de ce qu'on lui dit, il devient paranoïaque y compris avec moi même et me suis sans cesse quand je suis chez eux. J'ai pour habitude de faire un tour de la maison pour vérifier s'il n'y a pas de fuite ou d'autre problème, car c'est déjà arrivé.

De son côté ma mère à décider de faire en sorte de ne pas aller contre sa volonté afin d'éviter qu'il ne s'énerve. Par conséquent, elle vit dans une "prison" et me cache beaucoup de choses sur leur quotidien. J'ai appris de nombreuses choses par le biais de leur voisins qui s'inquiètent, comme tout le monde, de cette situation.

Je ne sais plus quoi faire, la situation ne fait qu'empirer.

J'ai convenu avec ma sœur de faire une demande d’habilitation familiale, mais je crains la visite du médecin expert pour le certificat médical circonstancié. Par ailleurs, je ne suis pas convaincu que ce soit la meilleure chose à faire étant donné la situation.

 

Pour résumer:

mon Père refuse toute aide et toute intervention bien qu'il ne soit plus en condition intellectuelle de savoir ce qui est bon ou pas,

ma mère me cache des choses, reste dans le déni et refuse toute intervention qui pourrait aller contre la volonté de mon père,

ma soeur s'en remets à moi,

enfin moi, Je viens vers vous aujourd'hui car je suis perdu. Je ne sais pas quoi faire. J'espère que certains parmi vous m'apporteront quelques lumières.

Merci par avance

 

0
Réponse
1 message d'expert
Isabelle Charret Médecin gériatre 9 septembre 2022 13:45

craintes  

Bonjour,

 

La situation est à l’évidence très grave.

Pour votre maman et vous (plus les membres de la famille), puis pour votre père. Pourquoi ?

 

Cette situation n’est pas sans rappeler certains faits divers lors desquels une personne souffrant de troubles cognitifs avec des manifestations psychiatriques est passée à l’acte, blessant grièvement ou tuant un membre de sa famille ; ou bien la vie étant devenue tellement intenable et tellement dangereuse que c’est la personne menacée qui va se défendre et passer à un acte qui peut se révéler irréversible. Le malade n’est pas tenu pour responsable mais l’auteur d’actes qui n’est pas malade va finir en procès etc etc Ce peut être vous ou votre maman.

Vous avez raison de parler de paranoïa, de délire total avec interprétations de persécution pour tout ce qui est envisagé et toutes les visites extérieures vécues comme intrusives. Votre papa réagit ainsi car il est totalement perdu dans son monde auquel il ne comprend plus rien : il se sent donc menacé en permanence et se défend avec ce qui lui tombe sous la main puisqu’il a perdu ses capacités de discriminations et d’analyse.

Votre maman a peur tout simplement comme lors de tout abus : on laisse faire jusqu’à l’irrémédiable.

Vous avez raison d’insister sur le chauffage, la bonne marche de la maison : l’hygiène n’est pas une priorité.

 

On voit donc que pour vous TOUS, la situation est indigne humainement parlant.

 

Que va changer une habilitation familiale ? Pas grand chose dans le quotidien.

 

Deux axes indispensables à mettre en œuvre :

Une nouvelle hospitalisation : le traitement anxiolytique et anti délirant doit être stabilisé avant toute sortie. Le lieu de vie doit être ré envisagé afin de soulager même temporairement votre maman. D’ailleurs, on assiste parfois à des comportements qui changent car la personne est rassurée par un milieu professionnel et parce qu’elle perd son « objet souffre douleur » qui est faible car épuisé et terrorisé. Le changement est bénéfique.

 

Ecrire ou retranscrire ce que vous avez écrit et le déposer auprès d’une autorité représentant la loi : le danger est là. Sans aller jusqu’à demander l’intervention des gendarmes, ce qui est à éviter, déposer les faits… en cas de malheur peut servir.

 

Sur le plan humain, sur le plan familial, sur le plan médical, s’accommoder d’une telle situation n’est pas une option souhaitable.

 

Bon courage et vous en avez déjà pour nous contacter et vous battre, il faut bouger dans ces axes !

0

Merci de vous connecter pour participer à la discussion. Se connecter

Discussions en lien

tout voir

christiane44

28 novembre 2022 14:08

dormir beaucoup

3

35

0

Cece971

17 novembre 2022 9:45

Besoin d’aide

3

118

0

MEMBRE ACTIF DANS LA DISCUSSION

Nijoh

Nijoh


Évènements à venir

tout voir

Du 25/05/2022 au 28/10/2022

Nouvelle tournée pour la Caravane « Tous Aidants » en 2022

Lieu : 24 étapes dans toute la France
En savoir plus

Du 02/06/2022 au 24/01/2023

Solutions Aidants : des rendez-vous thématiques d'une heure pour vous apporter conseils et solutions pratiques

Lieu : Toute la France
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.