Caro C

7 novembre 2021

démence alcoolisme?  

njk

Bonjour,

 

Tout d'abord merci de me lire.

 

Je vous écris car mon frère et moi ne savons pas quoi faire. Je vous explique:

 

Ma maman (65 ans) a été alcoolique pendant 20 ans (de 1995 à 2015), ça  a commencé par le soir puis le soir et les we puis dès le matin quand elle a perdu son travail (rien à voir avec l'alcool). En 2015 elle était bizarre, nous appelait pour nous demander où on était alors qu'on ne vivait plus chez elle depuis des années. On a alors compris qu'il y avait un problème et sommes venus la voir avec un médecin. L'ambulance est venue la chercher, ma mère ne pouvait plus tenir sur ses jambes. Résultat: cirrhose du foie avec hyponatrémie, 4 mois d'hospitalisation avec des semaines en chaises roulantes et rééducation. Elle était comme un légume là bas, ils la droguaient à plein de trucs. Tout un temps elle me voyait mais me prenait pour sa soeur. Quand elle en est sortie, on la surveillait de près et en éliminant certains médocs elle est revenue à elle même mais pas complètement.

Quand on la voit comme ça, elle a l'air normale mais quand on est proche d'elle, on comprend que ça tourne pas rond. Elle oublie tout et se répète sans arrêt. Elle vit seule et prend pas soin de son appart.. elle achète tout en dix exemplaires, c'est un désordre sans nom chez elle. Elle dit toujours qu'elle va faire son ménage mais ne le fait pas. Elle passe son temps à jouer sur facebook et dort très peu et mal la nuit. Plusieurs fois j'y suis allée pour tout ranger et dans son frigo j'ai trouvé à deux reprises, 32 paquets de parmesan, plusieurs paquets de beurre, des légumes pourris etc(plusieurs brocolis par ex). J'ai jeté plusieurs sacs poubelles de nourriture, aussi bcp de biscuits périmés.. je sais que si je devais aller chez elle ajd, ce serait de nouveau le cas.

Récemment on lui a diagnostiqué un cancer du sein, ablation totale et radiothérapie. pendant un entretien avec un médecin, elle a "avoué" boire de temps en temps, ce qu'elle avait arrêté de faire en disant que ça ne lui disait plus rien. Là on s'est dit c'est mal barré. Elle buvait surtout du porto et du rosé et lors de son séjour à l'hosto mon frère a vu deux bouteilles vides de porto et une bouteille entamée. On ne sait pas si elle boit beaucoup ou non et impossible de rentrer chez elle, elle trouve toujours une excuse pour pas qu'on rentre.

Elle vient de finir sa radiothérapie et on n'en peut plus. On doit tout lui répéter 50 fois, quand on va aux rdv avec elle c'est comme si rien ne se passait dans sa tête quand la doc lui explique les choses, si on n'était pas là, elle serait incapable de dire ce qu'elle a dit, elle oublie ce qu'elle doit faire et prendre (pour les 3/4).

Elle est très  égocentrée aussi, ne demande presque jamais comment on va etc et ramène tout à elle, impossible d'avoir une conversation normale avec elle. en une heure de temps elle peut me poser trois fois la même question.

Quand elle a eu son cancer elle avait bcp de rdv et ce qui la stressait le plus c'était de se perdre dans l'hopital, chaque fois que je l'accompagnais elle me disait qu'heureusement que j'étais là car elle ne s'y retrouve pas et même si elle y est allée des dizaines de fois elle se perd toujours. On se disait qu'elle exagérait et qu'elle faisait aucun effort mais plus le temps passe et plus je me dis qu'il y a autre chose et que c'est pas de sa faute.

 

Là elle doit prendre un traitement à vie et on a un peu peur qu'elle ne s'en sorte pas ou qu'elle prenne mal son traitement. Elle rigole quand on parle de placement car elle se rend pas vraiment compte à quel point c'est pas normal.

Elle a aussi des idées fixes, quand on lui dit un truc elle va toujours revenir à son idée de départ.  donc on va lui dire A et elle comprend le jour même et puis le lendemain elle revient à son idée (B) et puis deux semaines plus tard même chose elle revient avec son B, on lui explique que c'est A, ok puis deux jours après c'est de nouveau B.

On s'arrache souvent les cheveux tant c'est parfois à devenir dingue qu'elle ne comprend pas ou qu'elle répète ou qu'on doive répéter.

 

Je me dis que ça va pas aller en s'améliorant... qu'un moment elle ne pourra sans doute plus vivre seule je ne sais pas.. Avec mon frère on lui a dit qu'on allait venir faire son ménage et qu'elle n'a pas le choix car en plus avec son cancer c'était très compliqué mais elle ne voulaitpas de notre aide je pense car son intérieur devient une cata (j'ai eu un aperçu depuis le hall)

Ma mère a 65 ans..

Bref, que faire? à qui faire appel pour ça? est ce que ça ressemble à de la démence? au départ je pensais que c'était lié à sa cirrhose, les toxines que le foie ne sait plus gérer peuvent "attaquer" le cerveau mais y a un traitement pour ça. mais j'allais voir ça avec son doc au moment où elle a découvert son cancer du coup ben j'ai attendu.

merci de m'avoir lue.

 

Bonne soirée

0
Réponses
1 message de membre 1 message d'expert
Guillaume Besse Médecin généraliste 8 novembre 2021

démence alcoolisme?  

Madame,

Les répercussions d’une prise chronique d’alcool sur les fonctions cognitives sont connues et peuvent être prises en charge.

C’est d’abord au médecin traitant de votre mère que vous devriez annoncer tous ces éléments détaillés témoignant de votre inquiétude légitime et de votre sentiment de gravité de la situation (vous précisez fort justement que la prise de ses traitements risque d’être aléatoire, que son alimentation semble manifestement déséquilibrée, que son habitat est négligé,…).

Lors d’un rendez-vous, vous pourriez aborder des questions légitimes en rapport avec ce que vous avez écrit comme, par exemple, « comment lui faire accepter une Infirmière soit pour un pilulier hebdomadaire soit pour un passage journalier ? », « comment lui faire accepter une aide à domicile pour de régulières courses, la préparation progressive de ses repas, l’entretien de son habitat pour une vie digne et quels sont les coordonnées du CLIC le plus proche pour organiser une visite en vue de mettre en place ces élements d’un plan d’aide à domicile ? « , « L’avis d’un neurologue est il à prévoir à court terme et qui aller voir ? »

Ensuite, l’idéal est de ne pas la mettre en échec : ainsi, même si vous avez déjà répondu à une de ses questions, répondez-lui comme si c’était la première fois quand elle vous la repose ( en effet, vous dites à plusieurs reprises combien cette situation vous est difficile). De plus, n’hésitez pas à la féliciter dans ce qu’elle entreprend ( surtout à la suite de vos demandes), même si ce qu’elle fait n’est pas ce qui est attendu, quitte à reprendre votre demande quelques minutes plus tard pour l’aider à améliorer ce qu’elle a déjà débuté. Il ne s’agit pas de l’infantiliser mais, bien au contraire, de lui faire comprendre que vous la valorisez, tenez compte de ses avis sur telle ou telle chose, etc…

Le chemin sera sans doute un peu long à vos yeux mais je pense que vous pourriez commencer par ces étapes simples qui pourront vous aider à l’accompagner plus sereinement et à lui faire bénéficier d’une bonne prise en charge tant sanitaire que sociale.

J’espère vous avoir un peu répondu.

0

Caro C

8 novembre 2021

démence alcoolisme?  

Bonjour,

 

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre. Je vais en effet prendre rdv avec son médecin, j'espère qu'il pourra m'éclairer. Je pensais au départ prendre rdv avec son hépatologue. Je vais voir ce qui est le mieux.

Belle soirée à vous.

0

Merci de vous connecter pour participer à la discussion. Se connecter

Discussions en lien

tout voir

MEMBRE ACTIF DANS LA DISCUSSION

Caro C


Évènements à venir

tout voir

Du 18/01/2021 au 31/12/2021

Des conférences et des échanges depuis chez vous avec HappyVisio !

Toute la France
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.