LC9529

LC9529

19 janvier 2023 3:32

Grand-mère de plus en plus apathique, attend clairement que son heure vienne.  

Bonjour à tous,

Tout est résumé dans le titre, je tenais à vous parler de la situation de ma grand-mère, qui mène donc un train de vie de plus en plus préoccupant. C'est simple, ses journées se résument à regarder la télévision (et des programmes en majorité sans grand intérêt, voire abrutissants) tout en noircissant des cahiers de mots croisés, ou bien fléchés. Elle n'a aucun autre centre d'intérêt, ne parle à personne dans son voisinage, se limitant à bonjour-bonsoir. Elle a toujours été assez sédentaire, mais la tendance a pris un tour dramatique depuis une quinzaine d'années et le décès de sa sœur dont elle était très proche. Décès qui eut lieu moins de deux après celui de son époux, mon grand-père donc, dans des circonstances à chaque fois assez traumatisantes (mon grand-père a fini ses jours intubé de partout et ma grand-tante à moitié amputée d'un pied).

En 2012, nous avons fait déménager ma grand-mère pour la rapprocher de nous et limiter au mieux sa solitude, or c'est particulièrement depuis ce temps qu'elle se laisse vivre. A 76 ans elle conserve encore assez d'autonomie pour faire ses courses et cuisiner de temps à autres, cela pourrait ne pas durer cela dit, du fait d'un important surpoids qui génère de l'hypertension et des douleurs aux jambes. De notre côté nous faisons ce que nous pouvons pour qu'elle reste dynamique autant que faire se peut, je lui rends visite pour ma part une fois par semaine, ensemble nous faisons notamment des parties de UNO (que je perds la majorité du temps), et c'est surtout à cette occasion qu'elle cuisine véritablement (le reste du temps, ça réchauffe du tout prêt). Malgré nos efforts, elle demeure extrêmement léthargique, et a exprimé plus d'une fois le désir de partir. C'est une femme qui malgré des défauts n'est pas bête, et qui se rend justement bien compte de la tristesse de son existence. Pour ma part jarrive à cours de solutions pour lui redonner un peu le goût de vivre, et j'en viens même à penser qu'elle serait effectivement mieux morte, tant ce spectacle est lassant et désespérant.

Voilà donc, merci de m'avoir lu (si vous avez tenu jusque-là), j'attends vos suggestions si vous en avez.

Réponse
1 message d'expert
Isabelle Charret Médecin gériatre 19 janvier 2023 13:24

Grand-mère de plus en plus apathique, attend clairement que son heure vienne.  

Bonjour,

Merci de votre question qui peut ouvrir sur d’autres horizons que le titre attristant.

En effet, le titre et le développement qui déroule le mode de vie de votre grand-mère au quotidien sont des constats. Et il est difficile de s’excentrer des constats, d’autant plus que vous êtes impliquée avec une bienveillance, une attention, absolues, à cette femme qui vous touche et avec qui vous avez essayé beaucoup. : Y a-t-il quelque-chose à faire et quoi, comment ?

Votre grand-mère est jeune pour un gériatre ! Face à son comportement, deux pistes médicales : organique et psychique.

Organique :

Elle est en surpoids ce qui est en soi générateur de gros soucis de santé chez les personnes âgées :

-          Mauvaise oxygénation car thorax et poumons comprimés : le cerveau n’est pas oxygéné correctement d’où fatigue chronique. L’obésité est pourvoyeuse du syndrome de l’apnée du sommeil qui entraine une fatigue et somnolence diurne ainsi que des troubles de mémoire et de l’attention.

-          Pour aller bien, il faut bouger : les mouvements, l’activité sont forcément limités. L’obésité induit une inflammation chronique de tissus compressés, alourdis, d’où fatigue chronique.

-          Les personnes dans ce cas se nourrissent mal : elles sont rassasiées trop vite en raison de la compression de l’estomac. L’alimentation réduite ne fournit pas assez d’énergie.

Examen d’apnée du sommeil, repas petits, fractionnés, nourrissants en liquide et sucres (aliment indispensable du cerveau, et activité même au fauteuil devant la fenêtre ouverte (respiration, kiné à domicile). Elle doit avoir un bilan sur sa glycémie, ses globules rouges, sa fonction thyroïdienne, sa fonction rénale : qui sait ?

Psychique :

-          Certes, elle a des raisons de se trouver morose avec ces deuils douloureux. Elle a peut-être un syndrome dépressif qui se soigne très bien avec des médicaments bien supportés.

-          Elle s’ennuie apparemment. Vous pouvez faire appel à des associations pour qu’on vienne lui proposer des activités adaptées à ses goûts. *

A un certain âge, les jours deviennent longs et vides et franchement, c’est beaucoup demander aux personnes fragiles (votre Grand-mère a son histoire et sa condition physique qui la fragilisent). Mais avant de tout lâcher ça vaut la peine de relire ce qui suit, voir sur quels facteurs on peut agir. La médecin est précieuse dans ce cas. Fuyez les praticiens et les proches qui vous disent qu’il n’y a rien à faire ! Vous avez entièrement raison de vous poser cette question.

Bien à vous

*  « Les amis d'Hubert », « Allô Louis »

 

RépondreTransférer

Merci de vous connecter pour participer à la discussion. Se connecter

Discussions en lien

tout voir

marie13

1 février 2023 13:03

Ehpad

1

26

Matteyeux

6 janvier 2023 14:20

APA

2

88

Rayodesol

4 janvier 2023 19:19

HAD

1

68

MEMBRE ACTIF DANS LA DISCUSSION

LC9529

LC9529


Évènements à venir

tout voir
pas d'évènement

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.