Lily67

19 avril 2021

Ils font comme s'il était mort...  

Bonjour Claude,

Je viens de lire votre histoire avec beaucoup de compassion. Bien sûr, hélas, je ne peux pas vous aider, mais je tenais à vous dire que, malheureusement, vous n'êtes pas seule à subir une situation aussi ignoble. Je vous comprends fort bien car je vis actuellement une situation analogue...

Là il ne s'agit pas de frères et soeurs mais des enfants de mon compagnon, avec lequel je suis en couple depuis bientôt 17 ans. Donc ni mariée ni pacsée. Sa maladie d'Alzheimer a été diagnostiquée le 23.6.2016. La réaction immédiate de 2 de ses 3 enfants (il n'a plus de contact avec l'aînée) a été de l'emmener à la banque un mois après, afin qu'il leur signe la procuration de ses comptes ("tu sais papa s'il t'arrives quelque chose !").  Ensuite ils ne se sont pratiquement jamais préoccupé de la situation, se contentant de quelques très rares visites ou invitations, se voilant la face (sorte de déni ?) et se satisfaisant de la réponse immuable quand ils lui demandaient si "ça va ?" : "comme un vieux Schnok"... Je me suis donc occupée de lui, sans aucune aide. Mon compagnon refusait toute aide extérieure (puisqu'il n'avait rien !!). Sa fille me suggérait de le placer "quelque temps" pour que je puisse me reposer !!! (Y a qu'à - faut que)

Fin octobre 2019 il a fait une chute sur la tête : hospitalisations et opération d'urgence 6 semaines plus tard pour un hématome sous-dural. A partir de là sa maladie a évoluée plus rapidement. Puis il a commencé à avoir des hallucinations auditives, puis visuelles. La prescription d'un nouveau médicament a encore amplifié ses visions. Pendant près de 3 semaines je n'ai presque pas dormi (ça se passait surtout la nuit). Je restais seule avec lui 24h sur 24. J'étais sur les rotules et désespérément seule. 

Au bout de 2 hospitalisations d'urgence, un médecin a décrété qu'il fallait le placer et qu'il y avait justement une place disponible dans un Ehpad. J'étais désespérée. Ses enfants, qui étaient en vacances ensemble, ont tout de suite été d'accord...

Ils m'avaient déjà signalé que si papa allait dans un Ehpad, il faudra que je quitte l'appartement... Quand 2 jours après son admission ils sont venus signer les papiers, ils m'ont tout de suite demandé les chéquiers, CB et les références de tous ses contrats (tél. portable, assurances voitures, Canal+ etc...) afin de les annuler ou les modifier.

J'ai quitté l'appartement 2 mois plus tard. Dès le lendemain, ils sont venus fouiller, trier, jeter ou prendre ce qui leur convenait. Sa fille a fait signer un acte de vente de la voiture à son père à l'insu du personnel de l'Ehpad et a demandé à récupérer sa bague en or avec 1 diamant (en réalité égarée ou cachée par mon compagnon). Elle est même venue à mon nouveau domicile pour savoir où était cette bague... Son frère ne quitte plus la montre Breitling de son cher papa. Il est aussi parti avec sa belle moto etc... 

Je suis totalement écoeurée, surtout par la précipitation de leurs actes ignobles. Ils sont certes héritiers, mais papa vit encore !!! Lui est désespéré, ne comprend pas ce qu'il fait dans un Ehpad et fait une grosse dépression. Il ne sait pas que j'ai déménagé et encore moins que ses enfants le dévalisent. Ils ne vont le voir que très peu (maintenant ils ont ce qu'ils voulaient, donc...), trop occupés à vider l'appartement, en vue bien sûr de vendre l'appartement. Pour payer l'Ehpad ? Non, ses revenus suffisent et son épargne complète aisément ses besoins.

Et moi je vois, ne peux RIEN DIRE, RIEN FAIRE : la voie du sang leur donne raison !!! Et quand on me dit : "ma foi, pourquoi devraient-ils attendre ?" mon coeur pleure juste un peu plus fort...

Seul l'amour de mon compagnon, même malade, m'aide à survivre. Il me faut faire le deuil de ma vie d'avant avec mon compagnon, de notre nid d'amour "violé" par ses enfants, et de notre séparation soudaine (24h chrono) et psychologiquement très violente.

 

0
Réponses
3 messages de membres 1 message d'expert
Laure Castel

Laure Castel

20 avril 2021

Ils font comme s'il était mort...  

Bonjour Lily,

Merci pour votre témoignage.

Pour que les membres de la communauté comprennent bien, vous faites référence à l'article suivant :

Quand la dépendance survient et que la fratrie s’expose pour le pire

 

0
Annie Ludinard Coordinatrice aide aux aidants 20 avril 2021

Ils font comme s'il était mort...  

Bonjour Lily,

Je suis vraiment navrée et triste pour vous. Ces attitudes d'héritiers sont déplorables, inhumaines même. Comment peut-on agir ainsi et dormir sur "ses deux oreilles", ne pas culpabiliser. Ce sont des sans cœur et malheureusement, des situations comme la vôtre, il y en a beaucoup. Ah l'argent!!! Pour vous aider à surmonter ces deuils et ces trahisons, j'aimerais vous conseiller de ne pas rester seule, d'en parler et de vous faire aider pour surmonter tout ça, toute cette violence! Plein de courage.

 

0
julien74

julien74

20 avril 2021

Ils font comme s'il était mort...  

Bonjour Lily, merci pour votre témoignage poignant. Je pense aussi qu'un soutien psychologique pourrait vous aider.

Bien à vous.

0

Lily67

21 avril 2021

Ils font comme s'il était mort...  

Bonjour,

Je voudrais vous remercier pour vos mots d'encouragement...

Parler ? Oui, mais j'ai fini par comprendre que quand "on ne parle que de ça" les gens, non seulement ne peuvent pas comprendre (ou mal), se lassent et finissent par s'éloigner... Alors, petit à petit, on préfère s'isoler, plutôt que de faire semblant.

Cependant, heureusement, je suis suivie par un psy depuis le début de la maladie de mon compagnon. Cela m'aide mais on ne peut effacer et admettre ces épreuves qui perdurent, d'un coup de baguette magique. La raison est une chose, le coeur en est une autre...

Il me reste malgré tout l'apaisement de pouvoir encore partager avec lui un peu de Bonheur, le temps des visites...  C'est tout ce qui nous reste, mais cela est très précieux et vaut tout l'or du monde ! 

Merci et bon courage à tous

0
julien74

julien74

21 avril 2021

Ils font comme s'il était mort...  

Bonjour Lily, tant mieux si vous êtes aidée et je vous souhaite de profiter au mieux du temps présent qu'il soit en présentiel ou distanciel comme on dit depuis la pandémie.

A propos d’isolement, je trouve que ce site nous aide à le limiter, même si nous sommes bien peu à l'utiliser parmi les quelques 11 millions d'aidants.

Bonne journée.

 

0
Information

Merci de vous connecter pour participer à la discussion

picto commentaireMEMBRES ACTIFS DANS LA DISCUSSION

julien74

Julien74

Lily67


Évènements à venir

tout voir

Du 07/06/2021 au 11/06/2021

Participez à la 2ème édition du Vill@ge Bien-Etre connecté

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.