charlybravo

20 janvier 2022

médecin ou urgence médicale ! a venir ????  

 bonjour  bine  lu attentivement  ,    
 l'avis  médical  seul   peut   faire  office  de certificat    donc      encore  faut  il  que le patient   accepte de se rendre a  une  consultation     !   ?      ici    un  médecin  m'a  formellement  dit  que
 personne  n'a  le droit  de   "forcer  "    ou  d'être  arbitraire    sur  une  personnes    âgée  ou  en  dffficultées    pour    que des  soins    par  conséquent  une  consultation  puisse  se faire   avec  soins   a  la  suite  si  maladie   et  urgence  avérée      !
 En  supposant  un  aidant  familial  sur un  parent   ,  s'apercevant  que  son  état  empire
qu'il  perd  ses fonctions  ou  qu'un état de  souffrance  s'instorre que  le  parent  se réfute  dans  son  deni   volontaire  ou  réel    et donc refus  de  consulter  par  peur   de  se  voir  ensuite  placer  si  son état  est    jugé    comme  tel     et   le  nécessitant   
 comment  l'aidant   peut   il  intervenir  , dans  le cadre  d'assistance  a  personne    peut   être  en danger  pour éviter  une dégradation   non récupérable  par la  suite ?  n'étant  pas  intervenu  ni  fait  le  nécessaire    avant   par  conséquent  se  voir    juger   en  
 maltraitance     tout  comme  en  voulant le faire   soigner      !  aussi  par la  même  occasion  si  l'aidant  familial    par  principe de  précautions  force   le  destin   en   orgsnisant  une  visite   médicale  non  orientée   pas  simple    personne  ne peut  dire  ni  ne  le sait car  un désert  médical  et  légal   sur  ce fait   existe  et  les  aidant s  donc  se retrouvent    juge  et  arbitre d'une  situation  ou f ace a cette dernière    le  contraignant  hélas  a  attendre  que la  situation  devienne  intenable  pour    l'aidé   pour faire   le  15      d'émblée  sans   consentement   ce  pour  assitance  a  personne  en danger   ceci  est  intolérable  tant  pour  l'aidé  que  pour  l'aidant  dont  ce dernier  peut   être   soit  un  mari  ou épouse  , ou  enfants   d'un  parent  ou  proche  assisté   !
Les désert  médicaux     sur  certaines régions   n'arrangent  pas les  choses  non  plus  pour  éffectuer  un rendez  vous  ils  faut  que l'on  soit  nourisson  ou   âgé    dans  les  15jrs  a  3semaines  d'attente     !  ou  alors  faire   50   km  pour  trouver  un cabinet  médical  ouvert
et  tenu   par des  médecin  interne     !

0
Réponses
1 message de membre 1 message d'expert
Isabelle Charret Médecin gériatre 21 janvier 2022

médecin ou urgence médicale ! a venir ????  

Bonjour,

Situation tristement habituelle… Tellement habituelle, qu’on évoque le choix de la personne, les déserts médicaux, les « ça ne changera rien, on ne peut rien faire, que voulez-vous que j’y fasse » ? Au bout du compte, comme vous le dites, ce n’est bon, ni pour l’aidant, ni pour l’aidé. Pourquoi ? Parce-que , humainement, ce n’est pas digne, ce n’est pas juste…On ne peut stagner dans le désespoir et l’isolement.

Essayons d’y voir plus clair et de façon pratique :

Du côté de l’aidant :

La base est de toujours accepter (ou faire semblant) de comprendre que la personne n’a pas envie d’aller voir un médecin ! Surtout lorsqu’une personne ne se rend absolument pas compte que quelque-chose ne va pas ! Par exemple : « Je comprends très bien que tu n’as pas envie de voir le docteur, que ça te fait peur, que tu imagines le pire… C’est normal MAIS, moi je ne vois pas les choses comme toi et je sais qu’il faut au moins un avis pour me rassurer, pour améliorer les choses, pour t’apporter un mieux-être »

Du côté du médecin :

Il est indispensable qu’il s’implique.

Si c’est trop loin d’y aller, pourquoi ne pas utiliser une conversation téléphonique ou la télémédecine ? Beaucoup de cas sont traités efficacement de loin, surtout en ce moment.

Face à une situation qu’il devient urgent de résoudre, il incombe au médecin de tout mettre en œuvre pour convaincre le patient de se faire soigner. Il ne s’agit pas de donner des ordres ou des injonctions menaçantes, mais de discuter en respectant le patient et le convaincre de ce qui est mieux pour lui. Souvent, ce sont des compromis, des pis allers qui se construisent : ils ont au moins le mérite d’exister et de lancer les fondations d’un projet de soins. Cette relation de confiance se construit parfois en plusieurs entretiens. Ce qui s’applique au patient s’applique également aux proches s’ils sont épuisés, sur le point de lâcher.

Oui, ce n’est pas simple, mais s’il n’y a pas cette construction en amont, c’est comme vous le dites, l’appel au 15 qui sera lancé, et rien ne dit qu’ils viendront vous secourir si la situation est semi-urgente et qu’aucun médecin n’y ait eu son mot à dire.

Il faut trouver l’énergie de se faire entendre, sans énervement, en ciblant la demande précisément. Les services sociaux, les cabinets infirmiers, les maires de certaines communes sont admirables de soutien : contactez-les tous Bon courage, en faisant avec la situation sociale, mais en construisant malgré cet état de choses,

 

 

 

0

charlybravo

22 janvier 2022

médecin ou urgence médicale ! a venir ????  

  Docteur  

REcevez  tous mes   remerciements   pour  cette  approche    ,   psychologie    qu'il   est   a avoir  avec  un   proche
 dont  la  seule   idée  de  voir   un  médecin   et  de  là recevoir des   soins     fait  partir   en  courant      la  personne   dépendante   ou  en  passe de  l'être     .
`Ces  conseils   ,  très utiles   sur  une base    simple  d'une  simple  consultation   permettant  une   ouverture   entre 
le  praticien  et   la personne   âgée    est    certes  très   logique  et   plein de  bon   sens   
tout ceci   le  vaut   bien ,  aussi   peut   être    facilité  que  si  la  personne  a  notion   encore  de  son état  de  ses    facultés  et  de  son   quotidien
si  le  proche  dont  l'aidant  s'occupe   est  pensant  qu'il   n'a  pas  besoins   alors   que  tout  son état    lui demande  soins    ou examen    !   comment   rapprocher   l'aidé   vers   la  seul explication  que   ce  n'est  pas  parce qu'il  y  a  consultation  qu'il   y  aura   soit   soins   ou   intervention  ou   hospitalisation   ! et  médicaments  a  prendre     en  quantité     !    la  consultation   étant    pour  une   surveillance  et   pour  éviter  toute dégradation et  permettre  une  meilleure  qualité  de  vie   au  quotidien  sur   demain    .
Cette  raison  sur  une  personne  donc  l'état  cognitif  se dégrade  et  dont   son organisme   a  peut   être  besoins  de  soins   ne  peut   fonctionner    et   l'aidé   donc  vous  débitera   que  vous   exagérez    que  tout  ceci  n'est  que  plus  normal  étant  donné  que   cela  entre dans le  processus  du  vieillissement    !    quel  intérêt   a  consulter  si  on  n'est  pas  malade    ! être    vieux  n'étant  pas  une  maladie     !

Si   la  poursuite  de  la  conversation     demeure    bien  l'aidé   vous expédie  en  en  vous écoutant   pas  
en  changeant  de  conversation   ou  en  trouvant  des arguments   démontant   votre   processus  d'approche 
ou  vous  disant  qu'il   passera  voir  son  pharmacien   la  plupart  du  temps   ce dernier    est dans  un  état
de   blocus  vous  parlez  et   rien  ne  le  touche  comme  si  vous n'étiez  pas   dans la  salle  que  vous  n'existiez   pas   - ceci  l'est  surtout  lorsque les  liens  entre  aidé  et  aidant  ne  sont   pas  parfaits  et ce  depuis   fort  longtemps       !   la gestion    donc   de   l'état  sanitaire   pour  un  proche  dans  ces  conditions 
  demeure   très   délicat      ! et  présente  donc   risque  tant  pour l'aidé sans  qu'il  ne  s'en rende  compte  que  pour  l'aidant  lequel  est  a  bout de  nerf   et  que ceci  finisse    par  mal  finir  tant  psychologiquement  pour   lui  que  physiquement  en raison  de  cette  tension  nerveuse     !  que  l'attitude de l'aidé   peut   induire  indirectement  et  non  volontairement  par  sa réaction   ou    inertion    !.
Ce  type  de  contact     releve  plus  de  la  médecine gériatrique   que  de  l'accompagnement   de  l'aidant  vers  l'aidé    l'aidé  quoiqu'il  en  soit    n'est  jamai responsable  d'une  situation  mais   l'aidant     sur ce  genre  de 
 situation   de  contact  entre  eux     pas  simple  donc   pour   amener   vers  une  bonne  base     !

ma  mairie  a été    contactée   pour  information   sur  justement   cette  problématique   de perte  de  notion 
d'état   donc refus  d'examen     ! donc de    soins  pouvant  être  justifier  quelqu'en soit  le degrés
légalement   selon   un responsable      n'est  possible    ,   rien  n'oblige  quiconque  d'aller  se  faire  soigner   si ce  dernier ne  le  souhaite  de sa  propre   volonté      ! même  si  son état    lui   doit  recevoir des  soins
 même   basique  pour éviter  le  pire     surtout   avec  l'âge  cela  peut  se dégrader  très  vite .
 sur ce  type de refus  se  pose  la  question  soit  réellement la  personne   n'a    notion de  son état   ou  bien
 une  possibilité  aussi   de  forcer   sur  la  nature  de  son  âge    de ce  fait  se  voyant    aller  consulter   avec  l'aidant   si  il  n'y a  rien    ! ceci  peut   être  fort    déstabilisant   alors  la  parade    de  mise  étant  l'ignorance  de la  discussion  avec  l'aidant   ou   la  fuite    psychologique  de ce dernier    soit  par   le  clash  ou  la  mauvaise  fois     .
tout  ceci  est    absolument   pénible   a  vivre   surtout  pour  l'aidant  lequel   a  aussi  sa  propre existence a  mener   en  plus de la gestion    totale  de  vie de   l'aidé   lequel  n'a  pas  conscience  de  tout  ceci   selon  son  état    et  sa  personnalité   nous  ne  sommes  pas  tous  égaux  en   processus  de  vieillissement   .

La  mairie  a   très  bien  compris  ma demande  laquelle  hélas  reste  sans   ouverture  et  me  met  en  situation totalement  responsable  et   totalement  seule   pour  le  coup     !   aucun  soutient  donc    ni  legislation   ne  peut  permettre   un  acte    d'aide    sur  une  personne   qui peut  être  en danger  ou  en  passe  de l'être
comme  vous le  dite   donc   ce  qui   est  effrayant         donc  meme  avec  le  15  personne  n'interviendra  et  la  personne   ayant   besoin de  soins   urgent  restera   sans   interventions   médicale   tout  étant  porté  ensuite   sur l'aidant      !  lequel  n'a  pas  eu  ou  su avoir  les moyens  donc de  convaincre  une  personne  en  perte   totale  ou  devanant   anosognosique     !!!
 Courage  effectivement   et  a  ce demandé  si cela   est  suffisant  donc     !   bref   je  me  dois   de serrer  les  poings  face  a  la dégradation  physique  et  intellectuelle  de  ma  mère    et  face  aussi   aux  épreuves   a  venir    liées a  son état de santé      !   
 Un  moyen    me  doit d 'être  trouvé  donc  pour la  convaincre  ou  d'avoir  une  pseudo  notion   meme  perdu
 par  simulation  donc   de  son état     !        je  suis  totalement  perdu   et   je  ne vais  pas  pouvoir   être  en mesure de tenir   psychologiquement   mais  surtout  nerveusement    sur les  5ans   qui  viennent  avec  un état
 n'allant  pas vers  le meilleur    .   et vers  plus de  soucis   de santé    comme  circulatoire  , pulmonaire  urinaire 
 vue  et  ouie    aussi    n'assurant  pas    du  tout   un  plus   pour le  cognitif   .
je  risque  plus    moi  même  d'être    hospitalisé  sur le  moyen terme      !   que    le  proche  en  l'occurrence  ma mère  que j'aide    ! (  le  comble    )   ce  bien avant  elle    !   et  elle  se retrouvera    par  conséquent   seule
 bien  qu'ayant  un frère  lequel   est  en  abandon  de  famille  me  laissant  seul avec  ma mère   et  lui   versant  pension alimentaire       vivre  en tant  qu'aidant  toute  l'année n'est guère  simple       !  tout est  là  aussi
 la  vie  est  belle  malgré  tout     ! sachons  la regarder  donc   du bon   côté  aussi facilement   que de  le  dire 
comme  vous  le mentionnez  plus   haut  en début  de votre   retour  de message    .

Encore  merci  pour   votre  regard  et  votre    jugement  et  conseil  ces dernier  restent   a  l'épreuve et sous
le  coude   pour  toutes  les tentatives  possible     permettant   sur le moyen  terme   une  ouverture  vers
 un   examen  médical  possible  selon l'état  et  l'ouverture   aussi de  confiance  entre   aidant et  aidé  sur l'état   physique    l'aidant  n'ayant  donc   pas  toujours  conscience de  leur  état    alors  que ce dernier   peut  être  en état  d'urgence  a  venir   donc  de soins  avant  toute  dégradation   à  venir   .  l'âge   apportant  aussi   une  rapidité  dans  la  décompensation      ! .  cela  peut tenir  ainsi   un t emps  et  brutalement   lacher    ! 
plus rien de  possible   ensuite  surtout  si le  15  ne   suit  pas     !   diantre   dans  quel  monde    humain  vivons  nous    ????? 

0

Merci de vous connecter pour participer à la discussion. Se connecter

MEMBRE ACTIF DANS LA DISCUSSION

Charlybravo


Évènements à venir

tout voir

Du 02/06/2022 au 24/01/2023

Solutions Aidants : des rendez-vous thématiques d'une heure pour vous apporter conseils et solutions pratiques

Lieu : Toute la France
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.