francoise1504

17 avril 2022

Renseignements sur obligation protection juridique et malade Alzheimer  

Bonjour,

Voilà notre situation : ma maman est atteinte de la maladie d'Alzheimer, mon père s'en occupe du mieux qu il peut, malheureusement la maladie s est accentuée et une infection s est déclarée dernièrement. Ma mère refusant qu il appelle le docteur, elle n a pu être soignée que plusieurs jours après. Elle devait subir une opération qu elle a refusé mon père n a pas osé l obliger. 

Aujourd'hui ma mère va sortir de l hôpital avec une mise en place de la venue d une infirmière et aide soignante. Ce qui me pose un pb est la proposition d une protection juridique dont ma soeur serait la principale gérante, protection juridique proposée parce que selon le corps médical mon père n a pas été capable de s opposer à ma mère pour l obliger à se soigner.

Du coup je me pose des questions : De quelle protection juridique il est question ? est-ce une obligation ? Quelle serait les conséquences pour mon père aussi? Etc...

(Et autre question qu est ce que le SIAD?)

Je vous remercie

0
Réponses
3 messages de membres 2 messages d'experts
Marie-Hélène Isern-Réal Avocate 19 avril 2022

Renseignements sur obligation protection juridique et malade Alzheimer  

Bonjour françoise1504,
Les services sociaux veulent contraindre votre père à imposer des soins à votre mère sous menace de protection juridique.
Votre question porte sur de multiples sujets auxquels je vais répondre successivement, car ils sont liés les uns aux autres.

Les SSIAD (services de soins infirmiers à domicile) contribuent à accompagner à domicile les personnes âgées en dispensant des soins. Ils assurent les passages infirmiers pour prodiguer les soins et notamment la prise de médicaments.
Ils assurent également une coordination avec les autres intervenants médicaux et paramédicaux : services d'aide à domicile (SAD) qui eux proposent l’aide à la vie quotidienne, kinésithérapeutes, médecins…

J’insiste sur le fait que la responsabilité de faire accepter le soin par votre maman n’est pas de la responsabilité de votre père mais exclusivement de la responsabilité du médecin et des services sociaux.

La menace de faire organiser une mesure de protection pour compenser les carences d’organisation et de conviction, en créant un conflit entre les membres de l’entourage, est inadmissible car illégal. Elle serait inopérante car ce n’est pas un tuteur ou un curateur extérieur qui va permettre l’ouverture de la porte à l’infirmière si vos parents se replient sur eux-mêmes.

Une protection juridique, tutelle ou curatelle, est souvent demandée par les services sociaux dans ces conditions. Ne vous inquiétez-pas. Il leur faudra démontrer que vos parents ne sont pas capables d’assurer leur sécurité personnelle, juridique et administrative en remplissant les dossiers, faisant le nécessaire pour assurer le suivi médical, etc…
Le juge vous convoquera, vos parents, votre sœur et vous. Chacun pourra exprimer son point de vue. Votre maman sera examinée par un médecin qui indiquera si elle a besoin d’une aide pour exprimer et faire valoir sa volonté.

Un malade a toujours le droit de refuser des soins, à condition que son choix soit exprimé avec une volonté libre et éclairée. Comme je vous l’ai dit, c’est au médecin de la convaincre de se soigner.

On constate souvent que la personne bien soignée retrouve goût à la vie et accepte mieux les soins. C’est pourquoi je vous conseille de convaincre votre père et de l’aider à coopérer de manière ferme et directive aux propositions de soins, sinon la situation va empirer, l’état de santé de votre maman va se dégrader et leur couple risque d’être séparé par un placement forcé de votre maman en institution. Ce serait dommage et inutilement perturbant. Une attitude de coopération permettra de l’éviter.

0

francoise1504

20 avril 2022

Renseignements sur obligation protection juridique et malade Alzheimer  

Je vous remercie pour votre réponse.

Donc si j'ai bien compris même si ma sœur obtient la protection juridique vis à vis de ma mère, le consentement de maman est nécessaire pour une opération. Elle ne peut pas prendre rdv pour l opération sans l aval de ma mère.

C'est bien ça ?

 

0
Marie-Hélène Isern-Réal Avocate 20 avril 2022

Renseignements sur obligation protection juridique et malade Alzheimer  

Bonjour françoise1504,

Ce n'est pas si simple. Je m'interroge pourquoi ce ne serait pas votre père ou vous qui seriez mandataire pour votre maman?

Le curateur ou le tuteur doivent accompagner les soins. Mais évidemment, si le mandataire désigné décide de prendre rendez-vous, il aura lieu. Le médecin persuadera votre maman de consentir à l'intervention. Je ne comprends pas votre réticence. Si vous en avez une, prenez un autre avis d'un autre médecin, ou accompagnez votre maman au rendez-vous. Vous comprendrez mieux l'intérêt du soin et serez informée des conditions et résultats possibles de l'intervention.

Je vous proposais de collaborer. Le refus de votre maman de se soigner n'est peut-être pas justifié et peut n'être que l'effet de sa souffrance.

0

francoise1504

20 avril 2022

Renseignements sur obligation protection juridique et malade Alzheimer  

En fait le jour de la synthèse, il a été soit disant "demandé" à ma soeur d être la gérante de ma mère en disant à mon père qu il était incapable de prendre une bonne décision pour ma mère et ce mépris là je ne le digére pas. Ma sœur est tout à fait apte à s occuper de maman au contraire. 

Ma réticence vient du fait que j'ai l impression qu on se sert de moi pour cautionner une action que l  on ne m'a pas expliqué et qui me rendrai responsable de la mise à l écart de mon père et donc à une souffrance. 

 

0

annick michele

22 avril 2022

Renseignements sur obligation protection juridique et malade Alzheimer  

Bonjour, juste mes remarques, selon mon propre vécu.

Premièrement chacun est libre de décider pour lui même, sauf incapacité à prouver médicalement.

Deuxièmement, pourquoi désigner un seul enfant ? Il me semble que légalement c'est à tous les enfants de décider. S'ils ne s'entendent pas il faut mettre en place une curatelle (juridique).

Pour finir il ne faut pas culpabiliser le conjoint mais au contraire le décharger, les très  proches n'ont pas toujours le recul émotionnel nécessaire ni la possibilité de remettre en cause des années de fonctionnement de leur vie commune. Le laisser prendre soin tout en donnant son avis lui éviterait torture mentale et culpabilité.

Si ça peut vous aider ...

PS: Peut être voir une assistante sociale ....

 

 

 

 

1

Merci de vous connecter pour participer à la discussion. Se connecter

MEMBRES ACTIFS DANS LA DISCUSSION

Francoise1504

Annick michele


Évènements à venir

tout voir

Du 02/06/2022 au 24/01/2023

Solutions Aidants : des rendez-vous thématiques d'une heure pour vous apporter conseils et solutions pratiques

Lieu : Toute la France
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.