Champe59

Champe59

13 août 2022 17:56

Repos de l’aidant permanent  

Bonjour ma maman a 85 ans, elle demande de plus en plus d’attentions, d’aides et ne peut plus rester toute seule longtemps. Je vis avec elle dans sa maison pour retarder au maximum la structure tout en travaillant depuis le décès de mon père mais je suis épuisée. J’ai une sœur sans activité professionnelle ni enfants  qui vit a 30 km mais ne vient jamais la prendre quelques jours pour me décharger et me reposer.Est ce qu’ il existe une obligation morale de s’occuper de ses aînés ( répartition équitable entre les enfants hormis les obligations financières ) est ce que le juge pourrait comme pour les garde d’enfants imposer une garde alternée, répartition une gestion de l’ainé équitable entre les enfants ? 
Je vous remercie d’avance pour vos retours et aide.  
carole 

Réponse
1 message d'expert
Marie-Hélène Isern-Réal Avocate 16 août 2022 22:25

Repos de l’aidant permanent  

Bonjour Champe59,

Vous souhaiteriez avoir l'aide de votre sœur pour vous occuper de votre maman que vous soutenez à plein temps tout en travaillant.

Il y a une obligation morale, bien entendu, mais le droit ne peut la traduire qu'en argent. Une décision de justice qui obligerait votre sœur à s'occuper de votre maman pendant un week-end sur deux ou 15 jours de vacances ne serait pas exécutable.Vous ne vous verriez pas envoyer les gendarmes chercher votre sœur pour exécuter cette obligation.

Je vous propose d''ecrire une lettre recommandée à votre sœur pour lui proposer de venir s'occuper de votre mère, ou de la prendre chez elle à une date précise, faute de quoi,  sous seriez contrainte de payer une aide professionnelle et de lui demander une compensation financière. Le juge de proximité et non le juge de la protection des majeurs sera compétent pour statuer sur un litige de cette nature entre votre sœur et vous.

Le département peut vous aider et demander une aide alimentaire aux enfants correspondant à l'aide qui pourra être fournie. Voyez avec les services sociaux pour un financement d'auxiliaire de vie au quotidien pendant quelques heures par jour, et un financement de répit qui est prévu par la loi.

En cas de refus, votre maman pourra elle-meme saisir le juge aux affaires familiales, mais elle devra démontrer que ses ressources ne lui permettent pas de financer une aide pour vous remplacer.

Après avoir fait le point avec les services sociaux de votre ville, si les ressources de votre maman ne lui permettent pas de bénéficier d'une aide, je pense que le mieux serait de demander au juge de proximité de convoquer votre sœur pour une conciliation qui permettra de trouver une solution amiable, en nature ou en argent.

 

Merci de vous connecter pour participer à la discussion. Se connecter

MEMBRE ACTIF DANS LA DISCUSSION

Champe59

Champe59


Évènements à venir

tout voir
pas d'évènement

Pourquoi s’inscrire sur Aidons les nôtres ?

  • L’inscription vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur la dépendance et d’interagir avec d’autres membres.
  • Vous avez également la possibilité de contacter des experts.
  • Simple et rapide, gratuite et totalement confidentielle, l’inscription respecte votre vie privée.
  • Vous pouvez obtenir plus d’informations en consultant les conditions générales d’utilisation.