Apprendre à communiquer avec un proche atteint de la maladie d’Alzheimer

Apprendre à communiquer avec un proche atteint de la maladie d’Alzheimer

Si les troubles de la mémoire sont généralement les premiers signes de la maladie d’Alzheimer, parfois suffisamment légers pour faire illusion, au fur et à mesure que la maladie évolue, d’autres symptômes apparaissent : désorientation, troubles de l’humeur, altération du comportement, confusion… Il devient alors progressivement difficile de se faire comprendre de son proche et de le comprendre. Voici quelques conseils pour améliorer la relation avec le proche atteint de la maladie d’Alzheimer.

Améliorer la communication permet en effet de limiter les troubles du comportement et le recours aux médicaments psychotropes, et est également bénéfique aux aidants en réduisant la culpabilité.

Mobiliser l’attention de son proche

D’abord, il faut créer les conditions permettant de mobiliser l’attention de votre proche. Si vous voulez lui parler, mettez-vous à sa hauteur, quitte à s’agenouiller s’il est en fauteuil. Regardez-le dans les yeux, maintenez le contact visuel, utilisez le toucher pour capter son attention. 

Parlez en utilisant les noms plutôt que les pronoms : « bonjour, c’est Jacques, ton fils », plutôt que « bonjour, c’est moi ».

Évitez les éléments de distraction en choisissant un endroit calme, n’évoquez pas plusieurs sujets de discussion à la fois.

Accepter la réalité de la maladie et faire preuve de patience

Il importe également d’accepter la réalité des difficultés du malade : il est normal qu’il oublie ce que vous lui avez déjà dit quelques minutes auparavant. Il faut s’y préparer mentalement et s’y attendre. Ainsi, s’il vous pose plusieurs fois la même question, inutile de s’en agacer : cela fait partie de sa maladie. Soyez patients, répondez sur un ton rassurant, sans manifester de l’énervement, ce qui ne ferait qu’empirer les choses.

Ne cherchez pas à avoir raison ni à donner des leçons : il est inutile, voire nuisible de mettre le proche devant ses erreurs : au mieux il oubliera vos conseils, au pire, cela ne fera qu’accroître son trouble. Si vous êtes amené à faire des remarques, vous pouvez utiliser l’humour pour faire passer le message. À l’inverse, valorisez ce qu’il a réussi à faire.

Inutile également de rappeler à votre proche, s’il parle de son conjoint ou d’un proche décédé comme s’il était encore vivant, bien que vous lui ayez déjà annoncé son décès, qu’il est mort. Cela pourrait le faire souffrir inutilement. Par contre, si c’est lui qui vous pose la question, dites-lui la vérité, avec douceur, puis, lorsque cela est possible, changez de sujet (sur ce point, voir l’article de Olivier de la Doucette : « Peut-on annoncer le décès d’un proche à un malade d’Alzheimer ? »).

L’importance de la communication non verbale 

N’oubliez pas que la communication passe non seulement par les mots, mais aussi par les gestes, le toucher, le ton de la voix, la mimique…  Si les mots ne semblent plus avoir de sens, écoutez quand même : l’important est de maintenir le lien. 

De votre côté, parlez lentement, sur un ton apaisant, sans faire de gestes brusques : même si la personne ne comprend pas forcément le sens de ce que vous lui dites, elle entendra l’émotion positive que véhicule votre ton. Pensez à sourire.

Enfin, s’il vous arrive de vous énerver et parfois d’en vouloir à votre proche, puis de vous le reprocher, c’est peut-être le signe qu’il vous faut penser à vous et à prendre un peu de distance. Ceci est particulièrement vrai lorsque l’on vit avec son proche malade, ce qui nous expose davantage, notamment en termes de charge mentale, que lorsque celui-ci est en Ehpad. 

La maladie d’Alzheimer a ceci de particulier qu’elle met particulièrement les proches à l’épreuve, avec un sentiment de non-reconnaissance de la part de l’aidé qui oublie ce que l’on fait pour lui. Sachez reconnaître vos limites et demander de l’aide si nécessaire.

A lire aussi

Communiquer avec une personne âgée très désorientée : la méthode de Naomi Feil

Merci de vous connecter pour publier une discussion. Se connecter

Évènements à venir

tout voir

Du 25/05/2022 au 28/10/2022

Nouvelle tournée pour la Caravane « Tous Aidants » en 2022

Lieu : 24 étapes dans toute la France
En savoir plus

Du 02/06/2022 au 24/01/2023

Solutions Aidants : des rendez-vous thématiques d'une heure pour vous apporter conseils et solutions pratiques

Lieu : Toute la France
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus