Des idées d’objets connectés pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Des idées d’objets connectés pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Loin d’être réservés aux seuls jeunes actifs, les objets connectés peuvent s’avérer très utiles aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et à leurs proches aidants. Florilège de solutions futées. 

93 % des Français(1) pensent que les nouvelles technologies peuvent permettre de mieux prendre en charge et de faciliter le quotidien des personnes atteintes de maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer. Elles peuvent aussi permettre de faciliter le maintien à domicile de la personne malade.

Des objets connectés pour la prise de médicaments

Pas facile de bien prendre son traitement quand on a des troubles de la mémoire. Pour être certain d’y penser, un pilulier connecté prévient (par une sonnerie, une lumière…) le malade Alzheimer qu’il est l’heure de prendre ses médicaments. Ses aidants peuvent aussi recevoir un SMS s’il oublie. Le pilulier peut aussi dresser l’historique au long cours des prises médicamenteuses, une information très utile au médecin traitant.

Des objets connectés permettant la géolocalisation

La maladie d’Alzheimer entraine, à terme, une désorientation dans le temps et dans l’espace qui, associée aux troubles de la mémoire, augmente le risque de se perdre. De nombreux objets connectés aident à localiser de façon précise (et donc à retrouver si nécessaire) un malade Alzheimer : smartphone, bracelet, porte-clés et même semelles équipées d’un système de géolocalisation. Certains intègrent un système d’alerte. Si la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer sort d’un périmètre prédéfini, ses proches sont prévenus. D’autres sont dotés d’un bouton d’urgence, sur lequel le malade peut appuyer pour demander de l’aide si besoin.

Des objets connectés pour encourager l’économie

Plusieurs montres connectées (couplées à une application et parfois à des capteurs disposés dans la maison) ont été développées pour aider le malade Alzheimer à accomplir seul ses activités quotidiennes. Comment cela se passe en pratique ? L’écran de sa montre affiche des pictogrammes ou un texte court pour lui signifier qu’il est l’heure de manger, de se laver ou d’un rendez-vous (avec son aide-ménagère, son infirmière à domicile…). Ce planning est préprogrammé par les proches ou les soignants.

Des objets connectés pour stimuler l’esprit

De nombreuses applications pour smartphone font travailler de façon spécifique les fonctions cognitives, comme la mémoire. Il existe également des jeux vidéo dits « thérapeutiques » (gratuits sur la plateforme www.curapy.com), conçus et validés avec des professionnels de santé. L’un d’eux (X-Torp) propose aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer débutante de prendre les commandes d’un bateau pour livrer une bataille navale virtuelle. Ce faisant, l’objectif de ces jeux de santé connectée est d’améliorer les performances à la fois cérébrales (attention, concentration…), physiques (le joueur réalise des mouvements pour diriger son navire) et sociales (jeu à plusieurs). 

(1) Source : TNS Sofres / Fondation de la Mutuelle générale (2014) 

0
Information

Merci de vous connecter pour publier une discussion

Discussions en lien

tout voir

Évènements à venir

tout voir

Du 07/06/2021 au 11/06/2021

Participez à la 2ème édition du Vill@ge Bien-Etre connecté

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus