Maladie d’Alzheimer : maintien à domicile, quelles sont les aides ?

Maladie d’Alzheimer : maintien à domicile, quelles sont les aides ?

La majorité des personnes atteintes d’une maladie d’Alzheimer vivent à domicile où elles peuvent bénéficier de différents soutiens très utiles. 

Un coup de main pour le quotidien

Toilette, lever et coucher, préparation et prise des repas, courses, ménage, repassage, mais aussi promenade, pour toutes ces activités essentielles il est possible d’obtenir le renfort d’un service d’aide à domicile. C’est même souhaitable pour éviter aux proches de s’épuiser ! Ces services sont proposés par des associations, des entreprises et des Centres communaux d’action sociale (CCAS). 

Des soins à la maison

Des professionnels de santé libéraux (infirmiers, kinésithérapeutes…) peuvent intervenir à domicile sur prescription médicale. Les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), composées pour l’essentiel d’aides-soignants et d’infirmiers, interviennent également sur ordonnance d’un médecin. A certains SSIAD est rattachée une équipe spécialisée Alzheimer (ESA) qui se compose d’ergothérapeutes, de psychomotriciens et d’assistants de soins en gérontologie. 

Leur mission ? Accompagner les malades Alzheimer (stade léger à modéré) à leur domicile et aider leurs proches, grâce à un plan individualisé de soins de réhabilitation. 

Du temps pour soi

Les aidants familiaux ont besoin de souffler, et les malades Alzheimer d’être stimulés, soit deux bonnes raisons de recourir à un accueil dit « de jour », pour quelques heures ou toute la journée si affinités. Certaines de ces structures de répit font partie d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). A noter qu’un hébergement complet (jour et nuit) temporaire, par exemple pour donner le temps à l’aidant de partir en vacances, est également possible en Ehpad ou en accueil familial. 

Des coups de pouce financiers

Si les soins liés à la maladie d’Alzheimer sont pris en charge à 100% par l’Assurance maladie, d’autres interventions à la maison ont un coût… qui peut s’avérer dissuasif ! C’est la raison d’être de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile. Attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus, elle peut financer ou contribuer au financement des aides à domicile, de l’accueil de jour ou d’aménagements du domicile. Son montant maximal (662,95 à 1 713,08 euros par mois) dépend du niveau de dépendance, avec une rallonge (500 euros par an) possible dans le cadre du « droit au répit », entré en vigueur en 2016. La caisse de retraite, la complémentaire santé, la mairie ou encore l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) peuvent fournir des aides financières complémentaires. 

Pour en savoir plus :  

  • Contacter le point d’information local le plus proche pour s’informer sur toutes les aides possibles sur le site Pour les Personnes Agées 
  • Consulter le site internet Aides Alzheimer qui détaille les dispositifs financiers, juridiques et d’accompagnement à solliciter. 

Sources : Ministère des solidarités et de la santé, CNSA, France Alzheimer 

0
Information

Merci de vous connecter pour publier une discussion

Discussions en lien

tout voir

Évènements à venir

tout voir

Du 07/06/2021 au 11/06/2021

Participez à la 2ème édition du Vill@ge Bien-Etre connecté

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus