Les vertiges de la personne âgée à domicile

Les vertiges de la personne âgée à domicile

Trop souvent rattachés à l’âge et donc banalisés par la personne âgée quand ils sont brefs, les vertiges concernent déjà 30% des plus de 60 ans et sont des facteurs de chutes à domicile avec toutes les conséquences que cela suppose (comme une possible entrée en institution). De quoi s’agit-il ? Quelles sont les causes de ces vertiges ? Quelle prise en charge conseiller à son proche âgé ? 

Qu’est-ce q’un vertige ?

C’est un sentiment de déplacement dans l’espace, que ce soit comme dans un manège ou sur un bateau qui tangue, souvent favorisé, chez la personne âgée par un environnement lui-même en mouvement (rue). 
Il existe des facteurs favorisants liés au vieillissement, comme des déséquilibres lors de la marche. 

Parmi eux, c’est trop souvent la chute de la tension artérielle au lever rapide du lit (pour aller aux toilettes la nuit) ou du fauteuil (le téléphone sonne) qui en est responsable, surtout si la personne n’est pas assez hydratée, suit un régime sans sel non validé par son médecin ou prend depuis peu des médicaments pouvant faciliter cette chute de tension au lever (certains remèdes contre l’hypertension artérielle par exemple). 

Quelles sont les causes de ces vertiges ?

La cause la plus fréquente chez la personne âgée est la présence de microscopiques calculs de l’oreille interne (organe majeur de l’équilibre) déclenchant un vertige de quelques secondes par contact avec les structures des canaux semi-circulaires de l’oreille interne lors des mouvements de la tête (se pencher en avant, s’allonger ou se tourner dans le lit, s’allonger, …). Elle est guérissable dans la quasi totalité des cas et mérite donc d’être repérée. 

D’autres causes démontrent que l’avis du médecin traitant est conseillé pour tout vertige : ce peut-être un accident vasculaire cérébral transitoire, même de quelques minutes, une diminution brève de la perfusion du cerveau par un coeur expulsant moins bien le sang (trouble du rythme…), etc. 

Que conseiller à son proche âgé en cas de vertige ?

Même si le vertige a été bref, n’a pas récidivé et n’a pas fait chuter, le premier conseil est d’alerter son médecin. 

S’il s’agit bien d’une chute de tension au lever, la prévention passe par l’application de quelques mesures simples et que le médecin rappellera, notamment de l’importance d’éviter tout mouvement brusque de la tête et de se retourner tranquillement (y compris la nuit). 

Mais si le médecin traitant le suggère, cela peut aller jusqu’à l’arrêt de tel ou tel remède voire un avis ORL pour, par exemple, des manoeuvres de la tête qui débloqueront puis feront disparaître les calculs des canaux circulaires (très efficaces mais parfois à répéter car les calculs peuvent se reformer) ou bien débuter une rééducation dite « vestibulaire » voire une consultation cardiologique ou un bilan neurologique (après IRM). 

En conclusion : on le voit, une personne âgée ne doit pas banaliser des vertiges, même brefs. 

0
Information

Merci de vous connecter pour publier une discussion

Discussions en lien

tout voir

Taly75

10 novembre 2020

Dft et morphine

2

472

0

Marie-Pierre

20 septembre 2020

avc

1

463

0

Évènements à venir

tout voir

Du 07/06/2021 au 11/06/2021

Participez à la 2ème édition du Vill@ge Bien-Etre connecté

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus