Thématique : La vie à domicile

Intervention auprès du Président de la République: ma lettre:

  • 1 message membre
Discussion ouverte par papimichel, jeudi 17 janvier à 22h19

0

avatar badge

JE SUIS UN AIDANT
C’est quoi un aidant ?
C’est une personne présente toute la journée, toute la nuit tous les jours de l’année auprès d’une autre personne qui n’a pas ou plus les capacités de se gouverner seule.
Dans mon cas il s’agit d’assumer la maladie d’Alzheimer de mon épouse.
Heureusement il y a des moments de répits que je peux m’octroyer :
- L’accueil de jour :3 jours par semaine de 9h15 à 16h45 la structure gériatrique locale la prend en charge afin de réaliser des actions de stimulation et d’accompagnement. Cette prestation nous coûte en moyenne 500€ mensuels.
- Une personne « Aide à domicile » est présente 6 jours sur 7 en fin de journée. Je suis l’employeur de cette personne par contrat de travail « de gré à gré » les charges sont honorées par l’intermédiaire du CESU, cette prestation nous coûte environ 1000€ mensuels.

Pour les 2 prestations ci-dessus le département nous octroi une allocation personnalisée d’autonomie -GIR2- de 142,60€.

- Une Infirmière effectue, tous les matins la toilette de mon épouse, ses actes sont pris en charge par la CPAM.
Entre les moments de répits il faut assumer les incohérences, les incidents, la déambulation, l’absence de toute discussion……….. Il n’est plus possible de quitter notre domicile pour plusieurs jours car au retour la perte des repères de sa propre maison est très difficile à assumer.
La famille est géographiquement éloignée, seul quelques amis locaux font partie de champ relationnel, cependant, tout comme nous ils ne sont pas très jeunes et ont aussi leurs propres difficultés.
Assumer tous ces actes évite un placement en structure d’accueil qui serait préjudiciable pour la personne aidée tant sur plan du comportement que sur l’évolution de la maladie dégénérative.
Pour assumer sur le plan psychique et physique il faut « prendre sur soi » mais la limite risque de devenir sur le plan financier, l’ensemble des prestations que je dois honorer mensuellement ne bénéficie que de peu d’aide excepté la réduction d’impôts sur le revenu les frais d’accueil en établissement bénéficient de 25% de réduction d’impôts et l’aide à domicile de 50% de crédit d’impôts.
Mes sollicitations : Que la réduction d’impôts pour les frais d’accueil en établissement soit de 100% et le crédit d’impôts pour aide à domicile (de personnes dépendantes) ne soit pas inférieur 80% dans les deux cas je serai en mesure (comme de nombreux aidants) d’avoir recours à un temps d’aide à domicile plus important, d’où une répercussion sur l’emploi non délocalisable.
AU moment de rédiger ce texte je reçois la lettre d’information du service public N°912, qui m’apprends que les tranches d’impôts sur le revenu sont augmentées de 1.6%, ce sera encore, une attaque à mon « pouvoir d’achat » que vais-je faire : diminuer le nombre de journées à l’accueil de jour ou la présence de l’aide à domicile ? Je suis consterné par cette décision unilatérale.

Merci votre écoute.

Signaler un contenu inapproprié
Cette discussion vous a-t-elle semblée utile ?
Vous avez trouvé cette discussion utile

Vous vous sentez concerné par cette discussion ? Que vous ayez vous aussi besoin de soutien, ou que vous ayez une expérience à partager avec les autres membres, rédigez votre message ici

Votre message :

Merci, vous êtes sur le point d'ajouter un message à la discussion

Dès qu'un nouveau message sera publié, vous serez informé par notification dans votre espace privé.

Les questions en relation