Thématique : Le juridique et le financier

Faire reconnaitre mon expérience d'aidant.

  • 2 messages membre
  • 1 message modérateur
Discussion ouverte par julien74, mardi 26 novembre à 11h50

0

avatar badge

Bonjour,
Cette discussion pouvait être classée dans "être aidant" mais j'ai choisi "juridique" étant donnée la tournure que prend mon expérience récente, rien de grave rassurez-vous, juste une désillusion.

Comme expliqué ici, [ https://www.aidonslesnotres.fr/discussion?mbId=670381&title=dependance-la-reconnaissance-de-l-aidant-etre-aidant], j'ai choisi d'accompagner ma mère pour sa fin de vie en l'accueillant chez moi, il y a trois ans. Tout se passe très bien, je m'adapte continuellement à son glissement très lent et serein. Pour que cette prise en charge fonctionne, je n'ai pas eu d'autre choix que me faire aider par des auxiliaires. (Ce système avait déjà été mis en place lorsque ma mère résidait seule chez elle, mais devenait catastrophique pour ma mère car elle n'était pas en mesure de briefer ses aides, du fait de son Alzheimer en plus de sa dépendance physique)

Pour ne pas retomber dans le même travers ici, je gère les intervenantes, mais pas derrière mon bureau, en faisant le même travail qu'elles et bien plus en fait, car de nombreuse tâches ne sont pas de leur ressort et peuvent les mettre en difficultés, y compris celles qui sont aide-soignantes.

Alors voilà, je souhaiterais être reconnu pour ce boulot (terme volontairement choisi ici et que je fais avec plaisir au risque de m'épuiser). L'aspect financier n'étant pas ma préoccupation, j'ai pensé à faire valider mes acquis de l'expérience pour obtenir un diplôme d'aide soignant.

La réponse est tombée: demande irrecevable au regard de l'arrêté du 25 janvier relatif aux modalités d’organisation de la VAE/DEAS.

Voici donc l'aspect juridique de mon message, je ne peux justifier des 1607h d'activités requises alors que j'en ai beaucoup plus dans ma pratique journalière (et nocturne!) d'aidant d'une mère reconnue GIR2 chez elle, puis GIR1 depuis plus d'un an chez moi.

Hormis un recours, ma demande est sans issue, faute de m'être fait salarier par ma mère. ( sont APA ne couvre que partiellement ses charges actuelles)

L’hébergement de ma mère et mon TRAVAIL auprès d'elle sont pour moi naturels, je me considère donc comme "bénévole", ce qui a été déclaré dans mon dossier de recevabilité à cette VAE.

Merci pour vos remarques et conseils éventuelles :-)

Signaler un contenu inapproprié
Cette discussion vous a-t-elle semblée utile ?
Vous avez trouvé cette discussion utile

Vous vous sentez concerné par cette discussion ? Que vous ayez vous aussi besoin de soutien, ou que vous ayez une expérience à partager avec les autres membres, rédigez votre message ici

Votre message :

Merci, vous êtes sur le point d'ajouter un message à la discussion

Dès qu'un nouveau message sera publié, vous serez informé par notification dans votre espace privé.

Les questions en relation