Accueil temporaire : mode d’emploi !

Accueil temporaire : mode d’emploi !

Pour la famille et l’aidant familial qui s’occupe au quotidien d’un parent et qui souhaite partir quelque jours ou semaines en vacances, c’est souvent difficile, parfois culpabilisant et source de nombreux questionnements : « Il a l’habitude que je m’occupe de lui et il a besoin de moi, que va-t-il se passer si je pars ? Il ne peut pas rester seul, qui va prendre soin de lui pendant mon absence ? Et s’il arrivait quelque chose pendant que je ne suis pas là ? J’ai l’impression de l’abandonner ! » Des solutions existent et parmi elles l’accueil ou l’hébergement temporaire qui permet à l’aidant familial de s’accorder un moment de répit en toute sérénité.

Accueil temporaire : de quoi parle t-on ?

La circulaire DHOS/O2/DGS/SD5D/DGAS/SD2C/DSS/1A/n° 2002-222 du 16/04/2002 définit l’hébergement temporaire : « L’hébergement temporaire est une formule d’accueil limitée dans le temps. Il s’adresse aux personnes âgées dont le maintien à domicile est momentanément compromis du fait d’une situation de crise : isolement, absence des aidants, départ en vacances, travaux dans le logement, etc. ».  

Les établissements qui proposent un accueil temporaire aux personnes âgées peuvent être autonomes, rattachés à un EHPA lorsque la personne âgée est autonome ou un EHPAD lorsqu’elle est dépendante. Ces structures médicalisées, ou non, disposent d’un quota de places plus ou moins important destiné à l’accueil temporaire et les personnes accueillies bénéficient des mêmes conditions et services que les personnes hébergées toute l’année. 

Accueil temporaire : Mode d’emploi

Cette formule d’accueil peut s’envisager sous différents angles. Il répond à un besoin de répit des aidants et de la famille en toute sécurité sachant que la personne bénéficie de tous les services dont elle a besoin au quotidien. Il peut aussi se concevoir comme une période de transition, un essai de vie en collectivité avant l’entrée définitive en établissement ou après une hospitalisation.

Lorsque la personne aidée vit seule à son domicile, l’accueil temporaire peut s’entrevoir comme une réponse permettant de rompre l’isolement. La personne accueillie peut maintenir une vie sociale, recevoir des visites y compris des consultations avec ses médecins habituels.

  • Type d’établissements : publics ou privés. Certains sont habilités à l’aide sociale pour les personnes disposant d’un faible revenu.
  • Pour qui : les personnes âgées autonomes, en perte d’autonomie ou dépendantes
  • Durée : de plusieurs jours et jusqu’à 3 mois par an, consécutifs ou non
  • Combien ça coûte ? Entre 50 et 80 euros par jour en fonction du type d’établissement, public ou privé. Ce tarif tient compte des soins, du degré de dépendance et de l’hébergement.

Quelles aides financières possibles ?

  • Pour les personnes âgées bénéficiant de l’allocation personnalisée d’autonomie – APA -, celle-ci est maintenue pour les séjours temporaires jusqu’à 3 mois. 
  • Si la personne âgée ne perçoit pas l’APA, vous pouvez : 

– solliciter la Caisse d’assurance vieillesse de la personne (CNAV ou CARSAT) 

-le service d’action sociale de sa caisse de retraite complémentaire. 

  • L’aide au logement (APL ou ALS) : si la personne perçoit une aide au logement versée par la caisse d’allocation familiale – CAF -, il est possible de faire une demande d’aide pour l’accueil temporaire. 
  • Dans tous les cas : 
  • Interroger les structures d’accueil qui connaissent bien les dispositifs d’aide existants. Certains établissements ont passé une convention avec leur département, ce qui leur permet de proposer un coût réduit en fonction des ressources de la personne accueillie et vous venir en aide pour déposer un dossier d’aide sociale. 
  • Informer les institutions et constituer des dossiers de demande d’aide qui seront étudiés en commission. L’aide éventuellement accordée dépend en grande partie de la situation financière de la personne âgée. 

À qui s’adresser pour trouver un hébergement temporaire ?  

Vous pouvez déposer une demande gratuitement sur les deux sites suivants : 

  • Retraite Plus directement sur le site http://www.retraiteplus.fr ou par téléphone au 01.80.40.00.06 en vous référençant du Relais des aidants. 
  • Cap Retraite Ils vous aideront dans vos démarches. 

Vous pouvez également trouver des places d’accueil temporaire sur : 

  • Le site du conseil général du département 

Quelques conseils :

  • Commencer les recherches suffisamment tôt surtout en période d’été et déposer des dossiers ; 
  • Visiter l’établissement (avec la personne si possible), se renseigner sur le projet de vie proposé, les activités et discuter avec le personnel ; 
  • Préférer les établissements qui proposent plusieurs places d’accueil temporaires ; 
  • N’oublier pas de signer le contrat qui doit détailler les conditions d’accueil dans l’établissement et garantir la place ; 
  • Rassurez votre proche sur le fait que l’hébergement temporaire n’est… que temporaire. 

Pour les dossiers d’aide : 

  • Contacter le service APA du conseil général ; 
  • La Caisse d’allocation familiale si nécessaire ; 
  • Solliciter la caisse de retraite et la complémentaire. 

Enfin, et au-delà de l’accueil temporaire, il existe aujourd’hui nombre de séjours de vacances adaptés aux personnes âgées et/ou à leur aidant. 

Merci de vous connecter pour publier une discussion. Se connecter

Évènements à venir

tout voir

Du 02/06/2022 au 02/06/2022

Solutions Aidants #1 : Web conférence "J'accompagne un proche fragilisé, je ne suis pas seul(e)"

De 16h à 17h Lieu : Toute la France
En savoir plus

Du 02/06/2022 au 02/06/2022

Le Cancer, c'est Tabou ? Parlons-en pour mieux vous accompagner !

10h30 à 12h00 - Toute la France
En savoir plus

Du 13/06/2022 au 13/06/2022

Maladie d’Alzheimer, la recherche avance. Inscrivez-vous aux Entretiens Alzheimer de Pari

de 14h à 18h Lieu : Maison de la Chimie - Paris 7e
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus