Vivre en maison de retraite : quels coûts ?

Vivre en maison de retraite : quels coûts ?

Qui n’a pas entendu : « Ça coûte tellement cher, qui peut se payer une maison de retraite ? ». Face à cela, il est utile de faire le point sur la tarification des EHPAD (établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes), les aides possibles, les coûts réels pour la personne et les nouveautés liées au cadre législatif et la nouvelle loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement. 

3000, 4000, 5000 € par mois, tout est dit pour « estimer » le coût mensuel d’une « maison de retraite ». Alors que le montant moyen de la pension de retraite s’établit à 1306 euros bruts mensuels, beaucoup en déduisent que « la maison de retraite, à ce prix là, ça ne sera pas pour moi ! ». 

Comment se calcule le prix mensuel en EHPAD ?

Le prix des EHPAD s’articule autour de trois types de prestation :

  • l’hébergement : comparable à une prestation hôtelière, tout ce qui concerne la restauration, la mise à disposition d’une chambre, l’entretien des espaces privatifs et communs… 
  • l’accompagnement : le personnel intervient auprès des résidents pour l’aider dans les gestes de la vie quotidienne et l’animation. 
  • la prise en charge médicale : l’ensemble des soins effectués au quotidien par le personnel soignant de l’EHPAD : médecin coordonnateur, infirmiers, aides-soignants. 

Chacune de ces trois prestations comprend un tarif journalier qui se répartit pour le résident de la façon suivante :

  • un tarif hébergement journalier à la charge du résident. Ce tarif hébergement peut varier en fonction des caractéristiques des chambres proposées par l’établissement. Le montant du tarif hébergement doit être inscrit dans le contrat de séjour signé par la personne âgée lors de son entrée dans l’établissement. Il prévoit un ensemble de prestations minimales relatives à l’hébergement qui fait l’objet d’un prix global. Ce montant ne peut pas changer en cours d’année. Il est réévalué tous les ans et encadré par les pouvoirs publics. 
  • un tarif dépendance journalier à la charge du résident et qui peut être en partie pris en charge par le conseil départemental dans le cadre de l’ADPA (allocation départementale personnalisée d’autonomie). Ce tarif dépendance est fixé par le conseil départemental pour une durée d’un an. Il est calculé en fonction du niveau moyen de dépendance des résidents mesuré par le GIR. Il existe trois tarifs dépendance correspondants au GIR 1-2, au GIR 3-4 et au GIR 5-6. Plus la dépendance du résident est élevée, plus le tarif journalier sera élevé. 
  • un tarif soins journalier à la charge de l’Assurance maladie. Pour ce tarif soins, les coûts sont pris en charge par l’Assurance maladie. 

Que paie vraiment le résident ?

La facture mensuelle est composée du tarif hébergement et du tarif dépendance qui correspond à son GIR. L’ADPA prend en charge une grande partie de ce tarif dépendance avec néanmoins un reste à charge du résident lié à son niveau de dépendance et ses ressources financières.

Trois types d’aides publiques peuvent aider à payer les frais d’hébergement et les frais liés au tarif dépendance : 

  • l’ASH (aide sociale à l’hébergement) si l’établissement est habilité à recevoir des bénéficiaires de l’aide sociale, 
  • les aides au logement qui s’appliquent sur la partie de la facture relative au tarif hébergement, 
  • l’ADPA (allocation départementale personnalisée d’autonomie) 

Ces aides peuvent s’additionner. Enfin, les résidents imposables peuvent bénéficier d’une réduction fiscale.

Comment se renseigner sur les tarifs ?

La loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement vise à renforcer la transparence et l’information sur les prix pratiqués en EHPAD.

Nous trouverons d’ici la fin 2016, sur l’annuaire du portail pour-les-personnes-agees, les prix de l’hébergement ainsi que les tarifs dépendance en vigueur dans l’ensemble des EHPAD publics, associatifs et privés commerciaux. 

Et bien entendu, le prix des EHPAD diminue quand le prix du foncier diminue (3000 à 5000 euros à Paris, 1400 à 2800 € en Province.

Merci de vous connecter pour publier une discussion. Se connecter

Évènements à venir

tout voir

Du 25/05/2022 au 28/10/2022

Nouvelle tournée pour la Caravane « Tous Aidants » en 2022

Lieu : 24 étapes dans toute la France
En savoir plus

Du 02/06/2022 au 24/01/2023

Solutions Aidants : des rendez-vous thématiques d'une heure pour vous apporter conseils et solutions pratiques

Lieu : Toute la France
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus