Financer l’adaptation de votre logement avec l’APA

avatar badge

UTILE ()

Article rédigé par Adrien Euphrasie, Ergothérapeute, Mardi 23 avril Consulter son profil complet

L’Allocation Personnalisée à l’Autonomie, ou APA, permet de financer totalement ou partiellement les dépenses nécessaires pour favoriser le maintien à domicile. Elle est versée par un service du Conseil départemental.

La condition essentielle pour pouvoir bénéficier de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie est d’avoir au moins 60 ans. D’autres conditions existent néanmoins, par exemple, en rapport avec les revenus ou allocations déjà per perçus ou du niveau d’autonomie. Le statut d‘occupation du logement n’entre pas en considération, même si la personne doit pouvoir justifier d’un domicile principal sur le département où il en fait la demande.

Le niveau d’autonomie de la personne doit être considéré comme moyen ou bas. Il est fait référence au score du Groupe Iso Ressource (ou GIR) que l’équipe médico-sociale du service de l’APA établi. Il doit être compris entre 1 et 4 en sachant que plus il est bas, plus il reflète des difficultés importantes à réaliser les activités de la vie quotidienne.

Sous la forme généralement d’une allocation mensuelle, il est coutume de voir que l’APA finance de l’aide humaine à domicile, des soins en pédicurie-podologie ou des protections liées à l’incontinence. Mais, le dispositif permet également d’accéder à des aides techniques voire de réaliser des travaux d’adaptation du logement à la perte d’autonomie.

L’Allocation peut donc être « dispatchée » sur différentes formes humaines ou matérielles d’aides à domicile. Elle ne devra, de plus, normalement pas dépasser le plafond du montant d’APA pouvant être versée. Ce plafond mensuel est fixé en fonction des revenus du demandeur et de son score à l’évaluation du GIR.

Par exemple, la téléassistance (bracelet ou pendentif avec bouton d’alerte utilisable en cas d’accident domestique) peut faire partie du financement de l’APA. Il serait également possible de demander une prise en charge pour l’acquisition de barres d’appuis, de fauteuils d’aides au relevage électrique ou même de montes-escaliers. A noter tout de même que le Conseil départemental ne financera que l’équipement et pas la main-d’œuvre liée.

L’APA peut-être très intéressante pour financer les équipements n’étant pas (ou pas totalement) remboursés par la sécurité sociale. Par exemple : les siège de bain pivotant, les planches de bains, les aides techniques au repas, … Elle peut ainsi venir en complément de financements légaux ou extra-légaux déjà en place.

Pour pouvoir en bénéficier ou avoir des informations, il faut se mettre en relation avec le service médico-social APA du Conseil départemental ou le Centre Communal d’Action Social (CCAS) de son département de résidence. Vous devrez présenter un devis des équipements à mettre en place au domicile. Certains Conseil départementaux propose un service d’accompagnement pour déterminer les solutions le plus adaptées (évaluation d’un ergothérapeute), trouver des financements complémentaires (assistance sociale) ou établir les devis comparatifs.

À lire aussi :

 

Cet article vous a-t-il semblé utile ?

UTILE ()

soyez le premier à voter utile
Un avis sur cet article ? Un conseil à partager ?
Venez en discuter avec les membres de la communauté
Ils en parlent sur le site
LES ARTICLES EN RELATION
LES DISCUSSIONS EN RELATION
    Les questions en relation
    Poser une question

    Vous avez besoin de conseils sur un sujet précis ? Les aidants de la communauté sont là pour vous aider

    Merci votre question a bien été enregistrée.

    Elle sera publiée afin d'etre visible par les autres membres de la communauté.

    Nous espérons que ceux-ci pourront vous apporter les réponses dont vous avez besoin