Comment parler à une personne dépressive ?

Comment parler à une personne dépressive ?

Nous nous trouvons parfois désemparés lorsque nous avons affaire à une personne dépressive, particulièrement s’il s’agit d’un proche. Face à quelqu’un de morose, irascible, renfermé, il est difficile de savoir quelle attitude adopter.

Ce qu’il ne faut pas faire

Les proches sont souvent tentés d’aider une personne dépressive en prenant la position haute, en lui donnant des conseils ou en se proposant eux-mêmes en exemple, mettant en avant leurs propres capacités à avoir surmonté les épreuves sans se plaindre. Le risque est alors de mettre le déprimé en situation d’échec en le confrontant à son incapacité à suivre le modèle qu’on lui montre. De plus, ayant déjà une image dégradée de lui-même, la comparaison avec une personne ayant réussi à venir à bout des épreuves n’aura comme résultat que d’aggraver la mauvaise image qu’il a de lui.

Par ailleurs, il est vrai que le déprimé, par son inertie, met l’entourage en situation d’échec. Face à notre impuissance à l’aider, la tentation peut être de le “secouer”, par exemple en lui reprochant de trop s’écouter. Or, une des caractéristiques de la dépression est justement de ne plus avoir l’énergie.

À l’inverse, une écoute trop compatissante, au sens où elle exprimerait de la pitié, trop dans la plainte et dans l’identification à la douleur de l’autre, peut conforter la personne dans sa conviction d’être dans une situation désespérée. Imaginez-vous, n’ayant pas le moral, voir votre interlocuteur se décomposer à l’écoute de vos malheurs !

Alors, que faire ?

Il convient donc tout d’abord d’avoir une bonne qualité d’écoute, sans jugement moral, dans une attitude d’ouverture et de patience, en sachant se mettre un peu en retrait. Il est parfois difficile d’initier la conversation. On peut commencer simplement par poser des questions telles que « comment puis-je t’aider ? », lui demander à quel moment il a commencé à se sentir comme cela, ce qui a déclenché la modification de son humeur. Les personnes déprimées ont souvent le sentiment de ne pas être comprises et prises au sérieux dans leur souffrance : lorsqu’on a une jambe cassée, cela se voit, alors qu’il n’y a pas de signe physique aussi évident de la dépression. Il importe donc de reconnaître le mal-être et la souffrance de l’autre, afin d’atténuer son sentiment d’isolement.

Ensuite, il est possible de normaliser, autrement dit, de faire passer le message qu’il est naturel, lorsqu’on est déprimé, de ne plus avoir d’énergie, de se dévaloriser, etc. Car les personnes déprimées s’en veulent souvent, rajoutant à la souffrance liée à la dépression un sentiment de culpabilité, voire d’indignité de se voir dans cet état. Il est également possible, dans la perspective de faire renaître l’estime de soi, de valoriser ses ressources en évoquant et en soulignant l’expérience de la personne, de mettre en avant ce qu’elle a pu réaliser de positif par le passé. Dans cette même perspective, on peut rappeler de bons souvenirs, sachant que lorsque l’on déprime, on a tendance à ne retrouver que les mauvais.

On peut également donner quelques conseils, mais avec prudence, l’objectif étant d’éviter d’empirer la situation en plaçant le déprimé en situation d’échec : donner un conseil que la personne ne pourra pas appliquer serait contre productif. Parfois l’usage de métaphores va permettre de faire passer un message sans qu’il soit pour autant vécu comme une injonction.

Par ailleurs, il importe de manifester son affection, de montrer à son proche que l’on tient à lui, de manière verbale ou non verbale : on peut n’avoir rien à dire de lumineux et par une simple présence chaleureuse avoir un effet bénéfique. Enfin, il faut considérer nos limites et savoir se protéger. Si malgré notre affection et tous nos efforts, la personne ne va pas mieux, il faut prendre en compte le fait que la dépression – et non la simple déprime – est une authentique pathologie qui, lorsqu’elle est caractérisée, ne peut faire l’économie de traitements médicaux ou psychothérapeutiques.

0
Information

Merci de vous connecter pour publier une discussion

Évènements à venir

tout voir

Le 16/03/2021

Participez à DIGIT'ALZ, une conférence interactive sur Alzheimer

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus