Lorsque la fratrie devient aidante

Lorsque la fratrie devient aidante

L’accompagnement d’une personne en situation de dépendance peut être parfois mis en œuvre par les enfants.

Lorsque l’aide s’organise par la fratrie

Il est des situations où tous les membres peuvent mettre « la main à la pâte » : pour chaque tâche, une personne est désignée en fonction de la disponibilité et/ou de l’éloignement des uns et des autres.

Doté d’un rôle de coordination et de concertation, chacun des membres de la fratrie peut trouver sa place et aller main dans la main dans l’intérêt de la personne accompagnée. Certaines décisions peuvent néanmoins être difficiles à prendre, et c’est alors de manière collégiale que ces dernières sont prises. Certains « outils » peuvent être mis en place afin de favoriser les relations.

Lorsque l’un des membres aide seul

Cet aidant est très souvent devenu « aidant » de fait, et a été désigné par les autres membres de la famille. Il est parfois question de rémunération, faisant ainsi peser sur lui l’accompagnement comme étant un dû. Et il apparaît parfois considéré comme « normal » que cet aidant désigné et rémunéré accomplisse certaines tâches.

D’où cette nécessité de clarifier et de bien définir d’emblée auprès de ses frères et sœurs tant les activités qui vont être menées auprès de la personne accompagnée, que les besoins que l’on identifie en tant qu’aidant. Qu’il s’agisse de soutien, de temps libre, il est  important de faire en sorte que les frères et sœurs puissent être des relais afin de pouvoir continuer à mener une vie professionnelle, une vie familiale, une vie sociale. Bref, tout ce qui constitue la vie !

Il ne faut pas hésiter non plus à faire part de ses difficultés et de chercher à trouver ensemble les solutions adéquates. Et puis, il est aussi question de prendre collectivement les décisions dans le respect du projet de vie de la personne accompagnée.

Certaines situations peuvent parfois amener à des conflits au sein de la fratrie : dans ces cas, la médiation familiale peut être une alternative.

Parmi la diversité des situations, on y retrouve également celle où l’un des membres de la fratrie est tuteur ou curateur d’un parent. Cette situation peut engendrer des malentendus d’où la nécessité de mettre en place, en amont, des outils de suivi afin que chaque membre de la famille soit informé et en possession des éléments importants. Une réunion de famille, un dialogue entre tous permet de favoriser des relations les plus saines.

Des associations comme l’Union Départementale des Associations de Famille (UDAF) peuvent vous proposer des temps d’information et de soutien.

Merci de vous connecter pour publier une discussion. Se connecter

Évènements à venir

tout voir

Du 02/06/2022 au 02/06/2022

Solutions Aidants #1 : Web conférence "J'accompagne un proche fragilisé, je ne suis pas seul(e)"

De 16h à 17h Lieu : Toute la France
En savoir plus

Du 02/06/2022 au 02/06/2022

Le Cancer, c'est Tabou ? Parlons-en pour mieux vous accompagner !

10h30 à 12h00 - Toute la France
En savoir plus

Du 13/06/2022 au 13/06/2022

Maladie d’Alzheimer, la recherche avance. Inscrivez-vous aux Entretiens Alzheimer de Pari

de 14h à 18h Lieu : Maison de la Chimie - Paris 7e
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus