Conduite et vieillissement

avatar badge

UTILE ()

Article rédigé par Monique Massat-Fessard, Psychologue clinicienne, 26 mars 2013 - mis à jour le 28 juillet 2014 Consulter son profil complet

 

Les seniors au volant présentent-ils un danger sur la voie publique ? Il arrive en effet qu’une personne âgée fasse la une des actualités parce qu’elle serait à l’origine d’un accident pour avoir, par exemple, emprunté une autoroute en sens inverse. Il s’ensuit généralement une discussion sur l’opportunité de soumettre le maintien du permis, à partir d’un certain âge, à la passation d’un examen régulier, sorte de « contrôle technique » de la personne auquel le maintien du permis serait subordonné. Qu’en penser et que faire lorsqu’un proche nous semble mettre en danger sa vie et celle d’autrui ?

La conduite automobile constitue un élément important sur le plan du maintien de l’autonomie : elle est un facteur d’intégration sociale par les rencontres, les activités qu’elle permet. Elle est pour beaucoup une source de plaisir, voire une passion.
 
Aujourd’hui il y a de plus en plus de personnes plus âgées ayant leur permis, particulièrement des femmes, et leur mobilité est croissante.
Or cette activité apparemment banale est en réalité une tâche complexe qui fait appel à des compétences sensorielles, motrices, cognitives et comportementales multiples.
Avec l’âge certaines capacités deviennent moins efficaces, non seulement la vision, l’audition, les temps de réaction mais aussi l’attention, la vigilance, la vitesse de traitement de l’information, la rapidité de décision…
Ces altérations ne toucheront pas, bien entendu, tout le monde de la même manière.
Parallèlement à ces modifications, l’augmentation de la circulation, les changements du code de la route, de la législation peuvent augmenter les difficultés.
La plupart du temps l’intéressé(e) va prendre conscience de tout cela et va adapter sa conduite au fur et à mesure de son évolution : « Je ne conduis plus sur la neige, ou la nuit ou sur l’autoroute… ».
Dans un deuxième temps il(elle) va restreindre ses déplacements à des distances plus courtes et à des espaces géographiques bien connus par exemple à partir de son domicile.
 

Quelques chiffres

Selon les statistiques de la prévention routière, les plus mauvais conducteurs sont les 18-24 ans mais les plus de 75 ans arrivent en deuxième position.
En France il n’y a pas d’obligation de se soumettre à un contrôle médical simplement parce que l’on a dépassé un certain âge, contrairement à d’autres pays d’Europe où une première limite est fixée à 60 ans puis une seconde à 70 ans avec renouvellement du permis tous les 3 ans et au-delà de 79 ans, tous les ans.
Un arrêté du 31 août 2010 fixe les conditions nécessaires au maintien du permis de conduire face aux principales pathologies, précisant les situations d’incompatibilité médicale et celles où un aménagement du permis permet la conduite après avis d’un médecin agréé par la Préfecture.
Lors du dernier congrès « Route et Médecine » qui s’est tenu en novembre 2012 il apparaissait que sur 1282 accidents les plus de 65 ans en sont responsables à 59% environ (les situations les plus fréquentes étant la sortie de stationnement, les « tourne-à-gauche » et à la tombée du jour, entre chien et loup)  et représentent 20% des décès de la route. Cependant les aînés constituent un risque principalement pour eux-mêmes, Contrairement aux jeunes conducteurs, ils font perdre moins d’années de vie aux autres usagers car ils roulent moins vite.
En revanche ils sont surtout touchés en tant que piéton ou cycliste puisqu’on les retrouve dans 40% du total des décès ce qui s’explique en partie par leur plus grande fragilité physique.
 
L’arrêt de la conduite est une décision importante à prendre car elle peut entrainer un état dépressif, un risque de vieillissement pathologique par la diminution des activités sociales, des loisirs que cela implique, par la réduction d’indépendance par rapport aux courses et aux rendez-vous à assurer, actions qui font partie de la prévention du vieillissement cérébral.
Compte tenu des risques en terme de perte d’autonomie et de décompensation dépressive, cette décision, surtout si elle est imposée, doit être mûrement réfléchie.
 

Quelques conseils

Lorsqu’un proche semble mettre en danger sa vie (et celle des autres), il est souvent délicat de savoir comment s’y prendre pour lui faire comprendre la nécessité d’abandonner la conduite. Le plus facile peut être alors d’en parler à son médecin qui saura sans doute aborder le sujet de manière plus apaisée avec lui.
 
Mais il convient de « balayer d’abord devant sa porte », aussi :
  • Posez vous des questions sur votre façon de conduire, parlez-en avec votre entourage.
  • Soyez attentifs, les accrochages à répétition sont souvent une alerte.
  • Faites le point de temps en temps avec votre médecin pour contrôler non seulement la vue, l’audition et les réflexes mais aussi la tension artérielle, le taux de cholestérol, de glycémie…. ainsi que votre humeur, vos comportements, les traitements qui vous ont été prescrits et leurs contre-indications éventuelles par rapport à la conduite.
  • Actualisez vos connaissances théoriques, depuis que vous avez passé votre permis beaucoup de choses ont changé, et au besoin pratique en reprenant quelques cours avec un moniteur.
  • Circulez de préférence à des moments de moindre circulation puisque la plupart du temps vous pouvez choisir.
  • Si nécessaire changez de voiture pour un véhicule plus adapté, par exemple ayant une boîte automatique et la direction assistée pour vous faciliter la vie si vous avez des articulations plus raides et douloureuses.

 

Cet article vous a-t-il semblé utile ?

UTILE ()

aidant a trouvé cet article utile
Un avis sur cet article ? Un conseil à partager ?
Venez en discuter avec les membres de la communauté
Ils en parlent sur le site
LES ARTICLES EN RELATION
LES DISCUSSIONS EN RELATION
    Les questions en relation
    Poser une question

    Vous avez besoin de conseils sur un sujet précis ? Les aidants de la communauté sont là pour vous aider

    Merci votre question a bien été enregistrée.

    Elle sera publiée afin d'etre visible par les autres membres de la communauté.

    Nous espérons que ceux-ci pourront vous apporter les réponses dont vous avez besoin