Soigner et prévenir les problèmes de peau liés à l’avancée en âge

Soigner et prévenir les problèmes de peau liés à l’avancée en âge

Avec l’âge, la peau se fragilise. En prendre soin est donc indispensable ! Elle n’est pas uniquement associée à l’aspect esthétique. Elle nous protège et nous habille d’une façon qui doit rester confortable. Au-delà de son aspect ridé ou moins ferme, le vieillissement de la peau entraîne fréquemment des sensations d’inconfort et certains désagréments qu’il convient de détecter afin de mieux les prévenir et les soigner.

Comment notre peau vieillit ?

Lors de l’avancée en âge, la peau vieillira en fonction de facteurs génétiques inéluctables et de facteurs externes qui viendront se superposer les uns aux autres. Il s’agit des effets de l’exposition au soleil, à la pollution et de l’abus d’alcool et du tabac, notamment. 

Les sensations de gêne, les aspects infectieux… tous ces désagréments, bien réels, sont plus fréquents en vieillissant. Mais alors pourquoi ? La peau se remanie constamment. Modifications des couches superficielles (épiderme moins bien renouvelé) et profondes (derme avec une architecture en collagène désorganisée et pas de synthèse des fibres élastiques), peu de sécrétion de film protecteur (sébum), fragilité des petits vaisseaux et moins de défenses vis-à-vis des rayons du soleil sont autant de facteurs qui contribuent au vieillissement de la peau. 

Celle-ci devient plus rugueuse, moins douce, parfois sèche. Apparaissent alors les démangeaisons qui deviennent de plus en plus fréquentes. La peau est fine et perd, avec le temps, sa souplesse. Il y a donc un risque accru de plaies, de déchirures et des rides plus ou moins profondes tendent à se former. La fragilité de la peau entraîne la survenue plus régulière d’ecchymoses. Le moindre coup peut se transformer en hématome. Dans la plupart des cas, la peau met plus longtemps à cicatriser, mais ce processus dépend de nombreux facteurs, au premier rang desquels la génétique. 

Par ailleurs, en se fragilisant avec le temps, le corps peut provoquer des conséquences importantes sur la peau liées par exemple à la macération (protections insuffisamment changées, épisodes de diarrhées). Des escarres peuvent alors apparaître. Les positions trop longtemps allongées ou au fauteuil en appui sur la même partie du corps peuvent aussi léser la peau. Celle-ci devient réactive car elle se défend de multiples agressions qu’elle ne gère plus facilement. Elle peut aussi faire ressentir des sensations inexactes (mouvements sous la peau, pincements…). 

Des conseils utiles pour aider les aidants à prendre soin de la peau de leur proche

Cela peut sembler décourageant, pourtant, les recommandations suivantes aident grandement les aidants à soigner les problèmes de peau de la personne âgée accompagnée.

La toilette, un soin quotidien, est un des moments importants. En utilisant par exemple des savons surgras ou doux à base de céréales (lait d’avoine), en évitant les gels douche qui ne se rincent pas toujours bien et qui laissent un film sur la peau (qui va aggraver son inconfort), vous lui permettez d’être mieux traitée et d’avoir moins à faire face à des agressions extérieures amenées par des produits pas toujours bons pour la peau.

Il est aussi essentiel d’essuyer la peau en frottant le moins possible afin d’éviter la sécrétion de substances causant des démangeaisons et de l’abimer davantage : tamponner doucement avec la serviette ou envelopper confortablement et laisser le temps de se sécher est la solution.

Il faut bien sûr ne pas oublier de laver et sécher les plis et les aisselles de votre proche, les espaces sous les seins et entre les orteils : la macération est cause de mycoses. Un liniment oléo-calcaire est bien efficace après un séchage correct.

Afin de restaurer le film gras protecteur naturel de la peau, l’utilisation de crèmes améliore la sensation de confort cutané. Les crèmes à base de vitamines B, d’huiles d’amande douce sont utiles. Il faut choisir celle qui convient le mieux à la personne dépendante et ce n’est pas forcément la plus onéreuse !

Une peau réactive va devenir intolérante à beaucoup de produits complexes, souvent allergisants : il est recommandé utiliser des produits très simples et naturels. La protection solaire est aussi un indispensable pour protéger efficacement la peau des rayons du soleil.

Au moindre doute sur une lésion croûteuse, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour votre proche chez un dermatologue.

Tout ce qui gratte n’est pas la gale !

Surtout en institution, les démangeaisons, et les lésions de grattage qui les accompagnent, effrayent et font évoquer trop vite la gale alors qu’il s’agit d’une conséquence normale du vieillissement ou d’une véritable allergie à un médicament par exemple. La gale est une dermatose bénigne, peu contagieuse sauf en cas de contacts intimes (personne à personne, draps, linge). Tout problème doit être diagnostiqué par un spécialiste, sur des lésions bien précises en localisation et en aspect. La prudence est de mise avant de désinfecter tout un service et traiter tous ses résidents !

La peau est un organe dont il faut prendre soin afin d’offrir du confort, du bien-être et éviter tous les désagréments qui, s’ils sont souvent bénins, gênent la personne au quotidien.

0
Information

Merci de vous connecter pour publier une discussion

Discussions en lien

tout voir

seb

13 août 2020

cancer

3

104

0

Inaya

13 janvier 2020

apa

3

92

0

Évènements à venir

tout voir

Le 16/03/2021

Participez à DIGIT'ALZ, une conférence interactive sur Alzheimer

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus