La dépression, quelle prévention ?

avatar badge

UTILE ()

Article rédigé par Guillaume Besse, Médecin, 13 décembre 2012 - mis à jour le 24 juillet 2014 Consulter son profil complet

 

La dépression... Probablement 3 millions de retraités touchés, presque 40% d’entre eux rejetant alors bien involontairement leur entourage, des jours voire des mois de souffrance morale, trop de désinsertions sociales… Le poids des soucis, des chagrins, la souffrance physique en sont souvent les fondations. Que regroupe vraiment la dépression, même débutante et comment repérer le tout début de cette maladie tellement méconnue ? Pourquoi le retraité peut-il être touché ? Quelles possibles conséquences ? Que pourra faire le médecin ? Et peut-on éviter un coup de déprime ?

Comment définir la dépression chez le retraité ?  

Son comportement est dominé par une tristesse et un ralentissement. Triste par ses pleurs (souvent cachés), ses propos (" j'ai raté ma vie", "je n'ai jamais su vraiment aimer", "la vie ne vaut plus vraiment la peine d'être vécue", “quand je vois ce que je suis devenu”, «vivement que çà se termine » etc.). Ralenti par une fatigue inhabituelle, une absence de projet, une négligence de son schéma corporel, de ses horaires de lever, une résignation générale. A cela peuvent s’ajouter des réveils de plus en plus matinaux sans se rendormir voire une perte d’appétit nette et surtout des idées noires, parfois graves.
 
Attention : une dépression authentique débute souvent plus discrètement, plus sournoisement chez le retraité qui peut se faire piéger : une aggravation brutale et isolée de la mémoire mise sur le compte de l'avance en âge, une fatigue (la dépression est alors la première raison à évoquer...), une récente nervosité, voire agacement continu, des maux de dos persistants mis sur le compte de l'arthrose, sans pour autant de tristesse évidente.

Pourquoi le retraité peut-il être touché ?     

Car, surtout s’il est seul, l'accumulation de problèmes non résolus vont pouvoir le précipiter vers la dépression à cause d’un fréquent facteur déclenchant à retrouver (écouter le retraité mis en confiance). Ces problèmes sont variés et malheureusement fréquents dans cette tranche d'âge : un veuvage, l’éloignement (ou conflit) des enfants ou des petits-enfants, la disparition des amis, la douleur non contrôlée d’une arthrose, des soucis financiers, une maltraitance, un isolement sensoriel (auditif, visuel,...), le sentiment d’inutilité, d’absence de reconnaissance et de partage, le décès d’un animal domestique, la crainte de la mort qui approche...

Quelles possibles conséquences ?

Il est vrai que les retraités sont deux fois plus nombreux à se suicider que dans la population générale. Mais si la dépression génère une souffrance morale parfois insurmontable, elle peut enclencher un amaigrissement (surtout musculaire à cet âge avec le risque de chutes qui peuvent remettre en cause le maintien à domicile), un isolement social par refus du monde environnant, une négligence de son schéma corporel, un arrêt de ses médicaments, un retour vers l’alcool, un rejet de l’entourage qui en souffre légitimement, voire le suicide.

Que pourra faire le médecin ?

  • Ecouter pour cerner le facteur déclenchant s’il existe (par exemple, l’approche d'une date anniversaire redoutée, l’annonce des vacances de l’Aide à domicile, voire une maltraitance qui concernerait 20 à 25% des retraités ...)
  • Apprécier la gravité éventuelle (idées suicidaires ou équivalents suicidaires tels que refus de manger, de se soigner,...),
  • Cerner le type de dépression, s’il s’agit d’une dépression qui fatigue ou qui angoisse afin de choisir alors le médicament adapté à prendre quotidiennement, pendant 12 mois : plutôt le soir si le retraité est angoissé et dort mal, plutôt le matin s’il est nettement ralenti.
Sans oublier d’accompagner le retraité pour tenter de régler les problèmes non résolus dans le passé, voire décider de la prise en charge parallèle par une psychologue voire le psychiatre si nécessaire.

Comment le retraité peut-il essayer de se protéger ? 

  • Tenter d'éviter un possible isolement social en voyant au moins 4 personnes diverses tous les jours : agenda avec nombreuses activités culturelles et sociales (dont associatives qui permettent de côtoyer divers âges, mais aussi par exemple, clubs de cartes, promenades et gym en groupe, expositions, concerts, ...), sans oublier le marché.
  • Rendre visite au CLIC le plus proche (centre local d’information et de coordination gérontologique) ou à son CCAS (centre communal d’action sociale) ou au service social d’autres acteurs (caisse de retraite,...) afin de débuter soi-même l’organisation de la réussite de son maintien à domicile (comme le souhaite l’écrasante majorité des retraités).
  • Déterminer avec son médecin comment contrôler les douleurs d’arthrose.
  • Organiser une prévention des chutes qui inquiètent souvent pour le devenir et le maintien à domicile...
  • Lutter contre les isolements sensoriels : consultation chez l'ophtalmologiste au maximum tous les 18 mois pour repérer un éventuel glaucome, bilan chez l'ORL au moindre doute (pour l'audiogramme éventuel avant la discussion de la prothèse auditive),...
  • Numéros de téléphone utiles pour parler la nuit à un service d'écoute si la solitude pèse trop (la téléassistance le permet souvent).
Et, si possible, faire éclater de rire les gens qui l’entourent...   
 
 
Quelques conseils : au moindre doute, parler au médecin de ce problème qui ne doit plus être “ tabou” (seulement 35% des retraités en parlent), ne pas cesser le traitement sans avis médical (risque de rechutes plus sévères) et mettre en place la prévention, surtout si on a eu un épisode analogue il y a bien longtemps. Cette maladie doit être bien perçue comme pouvant altérer la qualité de vie du retraité et son droit à rester digne, droit écrit noir sur blanc dans la Charte Européenne des Droits des retraités.
 
   

 

 

Cet article vous a-t-il semblé utile ?

UTILE ()

aidant a trouvé cet article utile
Un avis sur cet article ? Un conseil à partager ?
Venez en discuter avec les membres de la communauté
Ils en parlent sur le site
LES ARTICLES EN RELATION
LES DISCUSSIONS EN RELATION
    Les questions en relation
    Poser une question

    Vous avez besoin de conseils sur un sujet précis ? Les aidants de la communauté sont là pour vous aider

    Merci votre question a bien été enregistrée.

    Elle sera publiée afin d'etre visible par les autres membres de la communauté.

    Nous espérons que ceux-ci pourront vous apporter les réponses dont vous avez besoin