Les pertes de mémoire liées à l’âge : Alzheimer et autres pathologies

avatar badge

UTILE ()

Article rédigé par Jérome Touboul, Fondateur de Planète Maison de Retraite, 29 novembre 2011 - mis à jour le 24 juillet 2014 Consulter son profil complet

La perte de mémoire accompagne parfois le vieillissement et accélère l'entrée dans la dépendance. L'origine de ce handicap, plus ou moins grave selon les personnes, reste méconnue et requiert un dépistage précoce et des mesures de protection.

Les troubles de la mémoire sont l'un des effets liés à l'âge qui affectent de nombreuses personnes car, avec les années, les fonctions cognitives perdent de leur efficacité, entrainant dans leur chute certaines fonctions et réflexes vitaux. Bien qu'il existe des symptômes communs à tous les patients rencontrant des troubles de la mémoire, chaque cas reste unique. Du simple trouble au réel blackout, les personnes qui voient leur mémoire s'enfuir doivent être prises en charge dans des structures adaptées.

Des déficiences cognitives dites légères qui qualifient les individus ayant du mal à se souvenir de choses ou à penser de manière claire aux pertes de mémoire lourdes (maladie d'Alzheimer par exemple) entrainant une perte d'autonomie et pouvant mettre en danger la vie de la personne et de son entourage, il n'y a pas deux personnes susceptibles de « vivre » cette dégénérescence de la même manière. Résistance au stress, charges émotionnelles ou capacités physiques, les troubles de la mémoire touchent les personnes et évoluent de manière différente selon les patients d'où une difficulté à trouver des remèdes adaptés.

A ce jour, aucun facteur précis n'a été identifié comme cause réelle de ces pertes de mémoire et elles restent difficiles à traiter : une combinaison de facteurs toutefois, tels que l'âge, l'héritage génétique, les facteurs environnementaux, l'alimentation et l'état de santé général du patient, seraient tenus pour responsables de ces dégénérescences cognitives. Chez certains patients, ces troubles apparaissent et se développent de manière sournoise pendant de nombreuses années et ce n'est que tardivement, lorsque les troubles sont évidents et lorsqu'il est trop tard, que le diagnostic tombe. 

Dans le cas le plus extrême, ces pertes de mémoire entrainent une dépendance puis une démence importante. Une personne de plus de 65 ans sur 15, et une sur 6 pour les plus de 80 ans sont aujourd'hui touchées, c'est dire l'ampleur du phénomène et l'urgence dans la prise en charge de ces personnes dans des structures adaptées.

Cet article vous a-t-il semblé utile ?

UTILE ()

aidants ont trouvé cet article utile
Un avis sur cet article ? Un conseil à partager ?
Venez en discuter avec les membres de la communauté
Ils en parlent sur le site
LES ARTICLES EN RELATION
LES DISCUSSIONS EN RELATION
    Les questions en relation
    Poser une question

    Vous avez besoin de conseils sur un sujet précis ? Les aidants de la communauté sont là pour vous aider

    Merci votre question a bien été enregistrée.

    Elle sera publiée afin d'etre visible par les autres membres de la communauté.

    Nous espérons que ceux-ci pourront vous apporter les réponses dont vous avez besoin