Les tassements vertébraux

avatar badge

UTILE ()

Article rédigé par Jean-Jacques ARVIEU, Médecin des hôpitaux, 25 juillet 2012 - mis à jour le 24 juillet 2014 Consulter son profil complet

Les tassements vertébraux sont connus du grand public car ils sont fréquents, souvent identifiés à la personne âgée qui se « tasse » ; ils sont  trop souvent banalisés. Réel problème de santé public, dans certaines populations ils concernent  5 à 10% des femmes de 50 à 60 ans et peut augmenter à 25-35% des femmes de plus de 80 ans.

En fait, il s’agit d’authentiques fractures vertébrales, leur signification est plus grave qu’il n’y parait ; certes la taille diminue, certes c’est le plus souvent une dame âgée qui en souffre, mais nous savons de nos jours que ces fractures sont des indicateurs : l’os est de qualité insuffisante,  des fractures de vertèbres peuvent se succéder,  des fractures d’autres sites osseux peuvent survenir. Il s’agit en particulier de la fracture de l’extrémité supérieure du fémur. Il ne faut donc pas banaliser !

Nous comprenons que les fractures vertébrales signifient que d’autres fractures peuvent survenir avec leur cortège de risque de perte d’autonomie, d’hospitalisations qui se prolongent et de morbidité accrue (d’autres maladies apparaissent).

Il convient donc d’en faire le diagnostic et de prendre les mesures thérapeutiques adéquates notamment anti ostéoporotiques.

Comment faire le diagnostic ?

Le plus souvent la fracture vertébrale est révélée suite à un traumatisme qui peut être minime, parfois une chute ; ailleurs, la fracture survient sans facteur déclenchant traumatique repérable. La personne souffre, elle présente une douleur aigue du dos (rachialgie) en général au niveau des vertèbres thoraciques. S’en suit une impotence fonctionnelle plus ou moins importante, confinant parfois plusieurs jours au lit, associée à une raideur du rachis (colonne vertébrale).

L’amélioration progressive, hâtée par les antalgiques et le repos, parfois 4 à 6 semaines, fait partie de l’évolution classique d’une telle fracture.

Parfois, la ou les fractures vertébrales sont de découverte fortuite face à une taille qui diminue de quelques centimètres, face à une interprétation de radiographie du thorax, face à une douleur chronique qui passait pour de l’arthrose.

Soulignons qu’il n’y a pas de signes neurologiques qui témoigneraient d’une atteinte de la moelle épinière ou de racines nerveuses.

Devant un tableau évocateur une radiographie standard du rachis est réalisée, les clichés montrent un os ostéoporotique, une ou des fractures de corps vertébraux, sans signe de malignité ni de déplacement.

Quelles sont les conséquences possibles des fractures vertébrales ostéoporotiques?

Les fractures vertébrales peuvent être responsables de douleur chronique du rachis avec souffrance et perte d’autonomie fonctionnelle. Les fractures modifient l’anatomie du rachis et peuvent aggraver ou provoquer une cyphose thoracique (rachis concave vers l’avant) responsable d’une perte de taille, de préjudice esthétique, de déformation thoracique avec troubles de la ventilation et possible conséquence cardiaque. Notons que la mesure de la taille est utile tout au long du suivi des patients.

Si la chute est à l’origine de la fracture, se souvenir qu’un chuteur peut rechuter et entrer dans  un cercle vicieux délétère.

La qualité de vie peut donc être altérée, d’autant que des fractures multiples peuvent entraver la levée des membres supérieurs et réduire les capacités physiques en général.

La patiente ostéoporotique à surveiller de près

La survenue d’une fracture vertébrale est révélatrice d’une fragilité osseuse, en règle chez la femme ménopausée, ostéoporotique ; elle est souvent le début d’une série d’évènements où d’autres fractures sont possibles et sur divers sites. D’où un risque de co morbidités et de perte d’autonomie fonctionnelle. Son diagnostic est simple, il repose sur la clinique et sur des radiographies standards. Elle doit être systématiquement recherchée chez la patiente ostéoporotique. Les mesures thérapeutiques anti ostéoporotiques prennent toute leur pertinence ici et doivent être menées de manière précoce.

 

Cet article vous a-t-il semblé utile ?

UTILE ()

aidants ont trouvé cet article utile
Un avis sur cet article ? Un conseil à partager ?
Venez en discuter avec les membres de la communauté
Ils en parlent sur le site
LES ARTICLES EN RELATION
LES DISCUSSIONS EN RELATION
    Les questions en relation
    Poser une question

    Vous avez besoin de conseils sur un sujet précis ? Les aidants de la communauté sont là pour vous aider

    Merci votre question a bien été enregistrée.

    Elle sera publiée afin d'etre visible par les autres membres de la communauté.

    Nous espérons que ceux-ci pourront vous apporter les réponses dont vous avez besoin