Comportements excessifs et maladie de Parkinson : savoir les repérer pour agir

Comportements excessifs et maladie de Parkinson : savoir les repérer pour agir

Appelés Troubles du Contrôle des Impulsions (TCI*), ils se voient chez les patients atteints de maladie de Parkinson (MP) ou traités par certains médicaments anti-parkinsoniens. Ils se présentent sous la forme de pulsions, de pensées ou de comportements irrépressibles au quotidien. À terme, ils ont des répercussions graves sur tout l’environnement proche de celui qui en est atteint. Autour de 10% des personnes malades et traitées pourraient développer ces symptômes.

Savoir les identifier rapidement

Proches aidants, n’ayez aucun doute sur leur survenue si la personne que vous accompagnez souffre d’une maladie de Parkinson (MP) ou apparentée, surtout si elle est traitée par un traitement médicamenteux ou si elle a subi une stimulation cérébrale profonde.

Les traitements de la classe des agonistes dopaminergiques « imitent » le fonctionnement de la Dopamine, dont la sécrétion est déficiente dans la MP. Il ne s’agit pas de médicaments classiques L-Dopa ou Craboxy-Dopa, mais de traitements tels le Ropinirole, le Pramipexole, et bien d’autres. Regardez sur les notices ou demandez à votre pharmacien ou médecin. Soyez précis !

Voici les comportements d’addictions caractérisés :

  • Addiction au jeu : jeux d’argent (hasard, grattage, casino, poker), jeux vidéo
  • Addiction au sexe : demandes insistantes et pluriquotidiennes, visionnage de films pornographiques, visites à des travailleurs du sexe
  • Dépenses compulsives et inconsidérées avec collection de mêmes produits (flacons de parfum, chaussures)
  • Frénésie alimentaire allant jusqu’à l’absorption orgiaque de nourriture ou consommation excessive d’alcool
  • Inscription à quantité d’activités, de voyages dispendieux irréalisables
  • Activités stéréotypées insensées (Punding**)

Prise d’un traitement de la classe des Agonistes dopaminergiques . Il s’agit de médicaments qui « imitent » le fonctionnement de la Dopamine dont la sécrétion est déficiente dans la MP. Il ne s’agit pas des médicaments classiques L-Dopa ou de Craboxy-Dopa , mais de nombreux traitements tels le Ropinirole, Pramipexole et bien d’autres : regardez sur les notices, demandez à votre pharmacien ou médecin. Soyez précis !

Ce qui doit également vous alerter :

  • Absence d’auto-critique de la personne qui est touchée et donc son absence de désir d’arrêter, ce qui vous confère une lourde responsabilité. 
  • Banalisation des pertes financières, comportements de dissimulation
  • Désintérêt pour les proches, négligence physique et des aspects d’hygiène
  • Syndrome de manque lorsque les pulsions ne peuvent pas être satisfaites (autre environnement) : agitation, colère, violence.
  • Insomnie, hyperactivité incessante sans repos

La survenue de la MP à un âge assez jeune (autour de 50 ans), une personnalité fragile et le sexe masculin sont des facteurs de risque non négligeable à la survenue de tels symptômes.

Quelles sont les conséquences et les solutions ?

Les dommages bien réels et psychologiques peuvent être catastrophiques pour les personnes concernées : dettes, ruine, spoliation, vols, infections sexuellement transmissibles, comportement dégradants, séparations… Par le passé, certains cas gravissimes se sont terminés devant la justice car pas d’avertissement par le laboratoire pharmaceutique et le médecin de telles possibilités…

Il y a pourtant toujours quelque-chose à faire ! Aidants, essayez de ne pas juger, d’être vigilants et bienveillants. Ne restez pas seuls pour régler le problème, faites appel à un environnement professionnel averti !

Les TCI doivent et peuvent être pris en charge par une révision du traitement : évaluation du bénéfice par rapport au risque, diminution des doses, ajustement thérapeutique, changement progressif de médicament. Attention ! Ne JAMAIS procéder à un arrêt brutal, cela peut être dangereux.

Il est aussi possible de proposer de la relaxation, du Qigong ou des stratégies de diversion (autres centres d’intérêt moins délétères).

*TCI : Echec à résister à une impulsion, la conduite ou la tentation de réaliser un acte qui peut être dangereux pour l’intéressé ou pour les autres »

** Punding : activité stéréotypée, complexe, répétée et non dirigée vers un but, avec une attirance irrésistible vers des objets communs, sans cesse manipulés, triés, rangés. 

Merci de vous connecter pour publier une discussion. Se connecter

Discussions en lien

tout voir

aglae18

3 mars 2022 20:52

Traitement gamma knife

2

642

0

traviata

23 mars 2022 12:35

maladie de parkinson

5

4597

0

Évènements à venir

tout voir

Du 25/05/2022 au 28/10/2022

Nouvelle tournée pour la Caravane « Tous Aidants » en 2022

Lieu : 24 étapes dans toute la France
En savoir plus

Du 02/06/2022 au 24/01/2023

Solutions Aidants : des rendez-vous thématiques d'une heure pour vous apporter conseils et solutions pratiques

Lieu : Toute la France
En savoir plus

Du 18/10/2021 au 31/12/2022

Allo Alzheimer, une antenne d'écoute pour vous

Antenne d'écoute téléphonique
En savoir plus