Répit ou prendre du temps pour soi ?

Répit ou prendre du temps pour soi ?

Comme tout un chacun, les aidants ont besoin de temps libre pour pouvoir vaquer à leurs occupations : aller faire du sport, se rendre chez le médecin, voir ses amis, aller chez le coiffeur, etc. Tout un nombre d’activités auxquelles les aidants renoncent le plus souvent lorsqu’ils accompagnent un proche. Il peut s’agir également de temps plus longs pour partir en vacances, s’absenter un week-end, etc. 

Pour cela il existe, telles qu’on les nomme, les formules de répit, qui permettent d’accéder à ce temps pour soi en disposant de quelques heures ou de quelques jours, en confiant son proche à un établissement d’accueil ou à un service.

Ces formules de répit se présentent sous différentes formats :

  • L’accueil de jour, où la personne en situation de besoin d’aide passe la journée avec d’autres, cela pouvant avoir lieu plusieurs fois par semaine. 
  •  L’hébergement temporaire, qui revêt plusieurs formes : 
    – De plusieurs jours à plusieurs semaines 
    – le week end 
    – la nuit pour permettre à l’aidant de pouvoir dormir 
  • Le baluchonnage : initiative venue du Canada permettant, sur une durée donnée (quelques heures à plusieurs jours) qu’un professionnel remplace l’aidant au domicile. Même si le baluchonnage est encore peu répandu en France, certains territoires peuvent en bénéficier. 
  •  La garde à domicile 
  • La garde itinérante de nuit 
  • Les nouvelles technologies, comme la télésurveillance, laissant la possibilité de s’absenter un temps et de pouvoir être averti en cas de problème 

Signalons également que pendant le temps où les intervenants professionnels sont présents au domicile pour effectuer l’aide, les soins et l’accompagnement, les proches aidants peuvent vaquer à leurs occupations.

Le temps de répit est aussi un temps pour la personne en situation de dépendance. Cela lui permet de sortir de chez elle, de rencontrer d’autres personnes, de participer à des activités sociales et relationnelles, éventuellement de réapprendre des gestes de la vie courante…

Cela doit pouvoir être évoqué entre les proches et les aidants pour que chacun y trouve son compte. Ainsi, des temps d’adaptation sont mis en place afin de favoriser une bonne intégration et faire baisser les craintes de tous.

Dans un certain nombre de cas, l’accueil temporaire ou l’accueil de jour peuvent permettre de déterminer si la vie en établissement d’accueil peut être aussi une bonne solution pour la personne lorsque vivre à domicile est devenu trop difficile. Les professionnels peuvent vous accompagner dans cette réflexion.

Et puis, le répit… c’est aussi un moment où l’aidant et la personne accompagnée peuvent se donner chacun du temps pour soi pour  ensuite mieux se retrouver, se raconter sa journée, partager encore plus !

0
Information

Merci de vous connecter pour publier une discussion

Évènements à venir

tout voir

Du 07/06/2021 au 11/06/2021

Participez à la 2ème édition du Vill@ge Bien-Etre connecté

En visioconférence
En savoir plus

Le 31/05/2021

Recherche : des conférences pour faire le point sur la maladie d’Alzheimer

Bordeaux
En savoir plus

Du 01/11/2020 au 31/07/2021

Programme CAP FORM'SENIOR - Bien bouger pour bien vivre

Web
En savoir plus