Comment sortir d’une relation toxique avec son parent âgé ?

avatar badge

UTILE ()

Article rédigé par Thierry Berrou, Psychologue clinicien, 28 octobre 2015 Consulter son profil complet

Les relations parents-enfants se compliquent parfois avec l’avancée en âge et la dépendance qu’elle peut entraîner, surtout si celle-ci était déjà problématique par le passé. Trouver le juste équilibre entre l’aide que l’on se sent en devoir de donner à son proche et la nécessité de prendre un minimum soin de soi peut alors devenir difficile.   

 
On peut s’interroger sur ce qui fait que, dans certaines fratries, c’est l’enfant qui a été le moins pris en considération qui va prendre le rôle de l’aidant le plus impliqué auprès de ses parents.
 
Ceci s’explique principalement par la recherche d’une reconnaissance ou d’amour, ou par la culpabilité. Un enfant dont les parents ont marqué une nette préférence envers ses frères et sœurs peut, arrivé à l’âge adulte, exprimer une revendication agressive envers un de ses parents, ou les deux, ayant eu le sentiment d’avoir été injustement traité, conflit qui peut mener à la rupture.
 
Il peut aussi, dans une attitude de soumission, se montrer particulièrement dévoué, dévouement parfois non récompensé, le parent considérant son aide comme un dû, voire faisant l’éloge d’un frère ou d’une sœur qui, justement, se montre ingrat. Il peut alors s’entretenir une relation toxique dans laquelle le sujet risque de s’épuiser dans la recherche d’une réparation qui ne se réalise pas.
 

Quand l’enfant n’arrive pas à se protéger

Il n’est en effet pas nécessaire qu’un parent ait été physiquement violent pour que la relation soit destructive. Certains parents dominateurs, critiques, méprisants ou culpabilisateurs peuvent induire une altération de l’estime de soi et une incapacité à se protéger.
 
Ainsi cette femme de 40 ans, dont la mère était autoritaire et critique, reproduira une situation identique en choisissant un mari qui l’humiliait et ira jusqu’à être physiquement violent envers elle. Lorsqu’elle eût le courage de le quitter, sa mère, loin de la soutenir, la rendra coupable d’avoir abandonné le père de ses enfants. Elle continuera à maintenir un contact régulier avec son ex-mari après la séparation bien qu’il continue à l’insulter à chaque rencontre, se sacrifiant pour ses enfants tout en continuant à s’occuper de sa mère maintenant âgée.
 
Certains parents vont culpabiliser leur enfant, endossant un rôle de martyr, leur refusant de devenir indépendant, d’avoir leur propre opinion, s’attendant à ce qu’ils prennent soin d’eux et ne les abandonnent jamais. Ceux-ci peuvent alors ressentir une intense culpabilité et se punir en sabotant leur vie.
 
Cette maltraitance n’est pas toujours le fruit d’une absence de considération ou d’amour. Les enfants de parents fragiles, déprimés, risquent également de ne pas se sentir autorisés à se construire eux-mêmes et à prendre leur indépendance, se sentant coupables de les abandonner.
 

Comment sortir d’une relation toxique ?

 
Malheureusement, bien que certaines personnes puissent se bonifier en vieillissant, il faut souvent accepter l’idée que les parents toxiques ne changeront pas.
 
La première étape est donc d’abandonner l’espoir de pouvoir les faire changer. Cela peut passer par cesser de s’obstiner à chercher à argumenter pour se détacher d’une influence destructrice.
 
Par ailleurs si l’enfant jeune n’est pas responsable de ce qu’on lui a fait, devenu adulte, il peut considérer qu’il a sa part de responsabilité dans le maintien de cette relation, ne serait-ce que dans une perspective stratégique .
 
Plutôt que d’être dans l’attente d’un changement qui ne se produira pas du côté des parents, il s’agit d’accepter la réalité telle qu’elle est et de ne plus chercher leur approbation.
 
Toujours dans une approche stratégique que l’on pourrait qualifier de salutairement égoïste, pardonner, non pas pour absoudre l’autre de sa responsabilité, mais dans le simple but d’aller mieux, peut-être en leur trouvant des circonstances atténuantes, peut permettre de sortir de la position de victime et de dépendance.
 
Cet article vous a-t-il semblé utile ?

UTILE ()

aidants ont trouvé cet article utile
Un avis sur cet article ? Un conseil à partager ?
Venez en discuter avec les membres de la communauté
Ils en parlent sur le site
LES ARTICLES EN RELATION
LES DISCUSSIONS EN RELATION
    Les questions en relation
    Poser une question

    Vous avez besoin de conseils sur un sujet précis ? Les aidants de la communauté sont là pour vous aider

    Merci votre question a bien été enregistrée.

    Elle sera publiée afin d'etre visible par les autres membres de la communauté.

    Nous espérons que ceux-ci pourront vous apporter les réponses dont vous avez besoin